Publications des agents du Cirad

Cirad

Pourquoi une relation positive entre taille des exploitations et productivité au Burkina Faso ?

Bazie Y.G., Le Cotty T., Maître d'Hôtel E., Ouattara D.O., Sanou A.. 2020. Economie Rurale (371) : p. 37-58.

DOI: 10.4000/economierurale.7592

La productivité à l'hectare des céréales est plus importante dans les exploitations agricoles de grande taille au Burkina Faso. Cette relation positive va à l'encontre du constat dominant estampillé dans la littérature économique comme la " relation inverse entre taille et productivité ". Cet article analyse l'interdépendance entre les productions de maïs et de coton pour l'accès à l'engrais comme facteur explicatif de la relation positive. Un modèle de production inspiré de Feder (1985) est appliqué à la production du maïs sous contrainte de crédit. Il établit que le rendement du maïs augmente avec la surface totale de l'exploitation, à condition que cet accroissement se traduise par une levée de la contrainte de terre cultivable en coton. La validité empirique de ce modèle est testée par la mobilisation de données ménages, de prix et de données pluviométriques au Burkina Faso sur la période 1995-2012.

Mots-clés : taille de l'exploitation agricole; rendement des cultures; productivité des terres; zea mays; gossypium; contrainte; donnée météorologique; prix; engrais; burkina faso

Documents associés

Article (b-revue à comité de lecture)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :