Publications des agents du Cirad

Cirad

Caractéristiques socio-spatiale du choléra en 2005 à Ouagadougou (Burkina Faso)

Kassie D., Fournet F., Ouedraogo F.D.C., Kone A., Tiendrebeogo F.. 2010. Cahiers du CERLESHS, 25 (37) : p. 21-39.

D'abord localisé en Asie, le choléra est sorti de ce foyer en 1961. Se propageant ensuite sous forme pandémique, la maladie atteint l'Afrique, particulièrement le Burkina Faso en 1970. Depuis cette année, la maladie sévit dans le pays sous forme de flambées épidémiques irrégulières, dont la dernière en date, est celle de 2005. Une équipe pluridisciplinaire de l'Université de Ouagadougou, de l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et du Ministère de la Santé du Burkina Faso a procédé à une étude géographique de cette flambée épidémique qui a durement éprouvé la capitale Ouagadougou, en se basant sur les cas qui résidaient en zone urbaine. Le but de cette étude était l'identification de facteurs socio-spatiaux de risque de choléra en milieu urbain. Elle s'appuie sur 857 fiches de suivi de patients traités pendant la période de l'épidémie. L'analyse des caractéristiques socio-spatiales de l'épidémie à l'échelle de la ville nous a permis de dégager quelques indicateurs au nombre desquels, les contacts avec d'autres malades. Des travaux de localisation ont été effectués de septembre 2006 à février 2007, afin de positionner au GPS les lieux de résidence des malades. A l'issu de ce travail qui a permis de géoréférencer 402 patients, trois principaux foyers aux caractéristiques variables, ont été identifiés au sud-ouest, au sud-est et au nord de la ville. Des enquêtes domiciliaires sont appliquées sur un échantillon de 33 familles de malades et 33 familles " amies " (ménages témoins) dans le foyer du nord de la ville, dans les secteurs 23 et 24. Les ménages ayant connu des cas de choléra ont plus de comportements à risque que les autres sur le plan de l'hygiène alimentaire et fécale, de la gestion des déchets ménagers et des eaux usées. Le choléra reste encore étroitement associé à l'ignorance des communautés humaines. La lutte contre cette pathologie en milieu urbain, nécessite une identification spatiale au GPS des sites à risque. Elle demande un meilleur assainissement de l'espace urbain par l'implication de la population de base.

Mots-clés : choléra; Épidémiologie; distribution géographique; facteur de risque; système d'information géographique; surveillance épidémiologique; zone urbaine; burkina faso

Documents associés

Article (c-notoriété en attente de mise à jour)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :