Publications des agents du Cirad

Cirad

L'approche fonctionnelle : un outil au service de la lutte biologique par conservation des habitats en vergers d'agrumes

Soria C., Payet R.M., Le Bellec F.. 2018. Saint-Gilles : CIRAD-PERSYST, 1 p.. Atelier des plantes au service des cultures : principales avancées et perspectives d¿utilisation, 2018-01-24/2018-01-26, Saint-Gilles (Réunion).

L'agrumiculture est la première production fruitière mondiale mais reste soumise à une pression sanitaire importante due aux nombreux bioagresseurs pouvant déprécier la qualité commerciale du fruit, causer des pertes de rendement importantes avant récolte ou encore ralentir la croissance des arbres voire leur infliger des dommages létaux (Norris et Kogan, 2005). Les pertes de récolte à l'échelle mondiale sont évaluées à 30% de la production annuelle (Faurie, 2011) et peuvent atteindre, ponctuellement, 100 % de la production à l'échelle locale réunionnaise (Quilici et al., 2003). Les systèmes de culture agrumicoles restent majoritairement dépendants des méthodes de lutte chimique (Niu et al., 2014). S'il n'existe pas de référence IFT régional agrumes à La Réunion, il se situerait à dire d'experts entre 15 et 30, herbicide compris. Les Antilles, La Corse et La Réunion sont trois bassins de production rendus particulièrement sensibles aux enjeux environnementaux, économiques et de santé humaine du fait de leur insularité (Lesueur Jannoyer et al., 2012). Les leviers techniques pour réduire notablement et durablement l'utilisation des produits phytosanitaires dans ces systèmes de culture et maintenir des niveaux de production économiquement viables sont (i) la gestion optimisée de l'enherbement autre que chimique, (ii) un contrôle des bioagresseurs au travers de la lutte biologique (Dorel et al., 2011). Les communautés végétales spontanées sont une composante importante des vergers d'agrumes (jusqu'à 70 % de la surface) et leur principale source deervice écosystémique rendu par un couvert végétal à un agrosystème. Elle propose également une méthodologie de transfert d'échelle de la plante à la communauté végétale spontanée, et sa la biodiversité complexe.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :