Publications des agents du Cirad

Cirad

Essai de stratégie géo-partenariale. Analyse régionale pour l'Afrique orientale et australe

Lançon J., Bourgarel M., Jori F., Caron A., Ducrot R., Farolfi S., Lazard J., Pinard F., Torquebiau E., Petithuguenin P., Albergel J., Bouyer J.. 2017. Montpellier : CIRAD, 49 p..

Né d'une commande de la Direction générale du Cirad passée en 2011, au moment de la révision du projet stratégique de l'établissement, ce document est une contribution de la Direction régionale d'Afrique de l'Est et australe (AFORA). Il est régulièrement mis à jour ou enrichi, Après une description du contexte régional, plus particulièrement centrée sur les productions agricoles, l'élevage et la pisciculture, il recense les grands enjeux de développement relevant du mandat du Cirad - pauvreté rurale, sécurité alimentaire, régime foncier, maîtrise de l'eau - et précise ceux qui constituent les priorités d'intervention des principaux organismes d'appui au développement. Le champ de la recherche agricole pour le développement est dominé par quelques grandes organisations nationales (ARC ou organisations filières en Afrique du Sud, KALRO au Kenya) ou internationales (icipe, ICRAF et ILRI) et un nombre restreint d'universités (les plus anciennes d'Afrique du Sud, celles de Nairobi, Egerton, JKUAT ou Makerere en Afrique de l'Est). Le Cirad et l'IRD les accompagnent en y affectant une trentaine de chercheurs. Les grands enjeux régionaux peuvent être traduits en grandes problématiques de recherche et de formation supérieure : pauvreté et emploi rural (partout), sécurité alimentaire et nutritionnelle (dans la corne de l'Afrique), intensification agro-écologique (dans les régions d'altitude), modèles de développement agricole (dans les autres régions), gestion des interfaces aux abords des aires protégées et plus généralement les questions de frontières et d'inclusion sociale, mais aussi la résilience des systèmes " agriculture ¿ élevage " dans les régions de climat aride ou semi-aride. Le Cirad s'est investi en Ethiopie à la fin des années soixante dans des problématiques de santé animale. Il collabore aujourd'hui en Afrique de l'Est avec des centres internationaux (ICRAF, ILRI, CIFOR, icipe), sur des questions d'agronomie et d'économie agricole, et en Afrique australe avec des Universités autour de la santé animale et des politiques publiques. Il dispose de trois atouts majeurs vis-à-vis des organismes nationaux ou régionaux de recherche agricole : un outil original de gestion du partenariat Nord-Sud (les Dispositifs en Partenariat ou dP), la proximité de ressources scientifiques mobilisables dans l'Océan Indien dans le cadre d'une stratégie commune avec nos chercheurs à la Réunion et Madagascar et son appartenance à l'Institut Agricole, Vétérinaire et Forestier de France (IAVFF/Agreenium) qui réunit l'ensemble des compétences françaises dans le domaine de l'enseignement supérieur agricole. L'objectif poursuivi par la Direction régionale est de consolider les deux dP existant en Afrique australe et de faciliter la création d'un troisième dP en Afrique de l'Est, l'ensemble couvrant des champs de recherche pertinents par rapport aux enjeux régionaux les plus sensibles, et apportant cohérence et visibilité accrues à la présence française dans le domaine de la recherche et de l'enseignement supérieur agricole.

Documents associés

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :