Publications des agents du Cirad

Cirad

Filière Hévéa en Côte d'Ivoire : Analyse du Cycle de Vie

Benoist A., Leconte A., Bessou C.. 2020. Montpellier : CIRAD, 38 p..

Avec 780.000 tonnes produites en 2019, la Côte d'Ivoire est le premier pays producteur de caoutchouc en Afrique et le sixième à l'échelle mondiale. Le verger d'hévéa de Côte d'Ivoire est caractérisé par un secteur villageois prédominant et en pleine expansion, représentant environ 550.000 ha de plantations en 2019, soit plus de 90 % des surfaces plantées à l'heure actuelle. Les plantations agro-industrielles d'hévéa correspondent ainsi à moins de 10 % des surfaces plantées. L'usinage du caoutchouc en Côte d'Ivoire consiste très majoritairement à sa première transformation, pour la production de balles de caoutchouc. En 2019, 570.000 tonnes de caoutchouc ont ainsi été transformées et exportées, principalement vers le marché européen ; 25 à 30 % des exports l'ont été directement sous forme de coagulums. Dans un contexte d'évolution structurelle et de forte croissance, un état des lieux de la filière doit permettre d'identifier les principaux risques environnementaux associés à la filière actuelle et d'apporter un éclairage sur les leviers d'action potentiels pour accroître les performances du secteur. Dans ce contexte, le FIRCA et l'APROMAC ont commandité une étude Analyse du Cycle de Vie (ACV) sur la filière palmier à huile. L'ACV compte parmi les méthodes d'évaluation environnementale les plus complètes. Sa méthodologie normée ISO 14 440/44 permet de quantifier de nombreux impacts environnementaux tout au long d'une filière afin d'identifier les principales sources d'impact et les changements de pratiques permettant de les réduire. Sur les bases du diagnostic de la filière, les ACV de la production de balles de caoutchouc et de coagulums ont été réalisées, en comparant également les impacts en fonction des différents types de plantations industrielles et villageoises. Pour les deux produits exportés, la phase de production de latex en plantation est le principal contributeur aux divers impacts environnementaux. L'usinage des balles contribue essentiellement à l'épuisement des ressources fossiles via la consommation d'électricité et le séchage. L'impact changement climatique est déterminé à ~35% par la phase de plantation et à ~43% par les émissions liées au lagunage. Lorsque les coagulums sont exportés directement, en sus de la phase de plantation, le transport ne contribue que marginalement au changement climatique (9%) et plus significativement à l'épuisement des ressources fossiles (83%). L'impact lié à l'approvisionnement par des plantations villageoises est globalement plus important que celui des plantations industrielles. Ces plus forts impacts des plantations villageoises sont notamment dus aux rendements plus faibles par rapport aux industrielles ; une différence de rendement qui impacte directement l'impact usage des sols mais également linéairement les autres catégories d'impact. Une grande partie des impacts des plantations villageoises sont dus au brûlis couramment effectué en préparation des plantations et qui contribue à différentes catégories d'impact notamment les particules fines, la formation d'ozone photochimique et l'acidification terrestre. L'analyse de sensibilité a mis en évidence l'importance de mieux caractériser les rendements moyens des plantations villageoises et l'impact primordial de potentiels changement d'usage des sols sur le changement climatique. Au vu des résultats des ACV, les principales recommandations concernent en tout premier lieu l'amélioration des pratiques en plantations villageoises tout d'abord pour éviter le brûlis puis augmenter les rendements. Il s'agit d'accompagner la réduction du brûlis d'un suivi strict de la maladie du Fomès pour trouver les meilleurs compromis en considérant que l'impact des traitements associés reste faible au regard seulement des autres contributeurs. L'acquisition de données complémentaires permettra de mieux caractériser les pratiques et impacts du lagunage ainsi que les risques de changement d'usage à l'échelle régionale afin de définir les strat...

Documents associés

Rapport d'expertise

Agents Cirad, auteurs de cette publication :