Publications des agents du Cirad

Cirad

La diversité floristique du Jardin botanique Roland Portères de l'IRAG au Centre Régional de Recherche Agronomique de Sérédou en Guinée Forestière

Diabaté M., Diabaté M., De Foresta H., Labouisse J.P.. 2021. s.l. : SEP2D, 1 p.. Symposium international sur la biodiversité des plantes et développement durable, 2021-02-03/2021-02-05, (France).

L'Institut de Recherche Agronomique de Guinée (IRAG), par son Centre Régional de Recherche Agronomique de la Guinée Forestière (CRRA-GF), a hérité avec la station agronomique expérimentale de Sérédou d'un jardin botanique créé par Roland Portères, agronome et pionnier de l'ethnobotanique. Ce jardin botanique était à l'origine un fragment de forêt dense humide naturelle, que Portères a enrichi entre 1939 et 1945 en y installant différentes espèces à usages multiples rapportées de ses nombreuses missions. Conscient de la valeur patrimoniale de ce lieu, le CRRA-GF a entrepris il y a une quinzaine d'années d'importants travaux de réhabilitation (subdivision en blocs, relevés floristiques, étiquetage des blocs et de certaines espèces végétales¿) ainsi que des travaux d'introduction d'espèces menacées, rares et utiles (alimentaire, médicinale, artisanal et autres), mais ces travaux n'ont pu être poursuivis, faute de moyens financiers et matériels. Le programme SEP-2D finance le projet JaBoReVa (Réhabilitation et Valorisation du Jardin Botanique Portères) et nous permet de reprendre et compléter ces travaux. Les activités du projet ont porté sur: (i) la réhabilitation du jardin (ii) son enrichissement et (iii) sa valorisation en vue d'une ouverture au public. Réhabilitation : 1 chemin bordure de 2865 m et des allées délimitant les 113 blocs du jardin ouverts, 1432 piquets de haies vives délimitant le jardin posés, 1 pancarte de signalisation, 10 pancartes d'orientation et 400 étiquettes d'identification installés. Enrichissement : 1 pépinière forestière permanente de 3500 m² créée, 650 plantes forestières introduites. Valorisation : 2 cartes du jardin tracées, 1 sentier botanique de 3 km de long et 1,5 m de large créé, 2 toilettes publiques et 4 bancs installés. Le Jardin Botanique est réhabilité, plus de 400 espèces végétales utiles et de conservation prioritaire de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (l'UICN) et une ombrière de plus de 50 espèces d'orchidées y sont préservées. Enfin c'est un lieu ressource pour l'apprentissage et la reconnaissance des plantes utiles de la Guinée.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :