Publications des agents du Cirad

Cirad

Evaluation quantitative et qualitative des potentialités laitières chez deux "races" camelines : le Sahraoui et le Targui - Cas de la région de Ouargla

Kadri S.. 2021. Ouargla : Université Kasdi Merbah Ouargla, 176 p.. Thèse de doctorat -- Production animale.

La présente étude vise à évaluer les potentialités laitières de deux populations camelines locales tant sur le plan quantitatif que sur le plan qualitatif. A cette fin, un suivi a été effectué auprès d'un élevage camelin laitier semi-intensif de la zone péri-urbaine de la région de Ouargla. L'étude a donné lieu à la mise en évidence des caractéristiques de l'élevage et les pratiques de gestion, d'estimer les ressources fourragères et d'évaluer enfin le potentiel laitier des chamelles. L'évaluation des ressources fourragères a montré une production annuelle de 253,83 kg de MS/ ha, ce qui représente une offre globale de 165 UFL, 19,05 kg de PDIN et 20,91 kg de PDIE/ chamelle. La production évaluée par contrôle laitier bimensuel a révélé que les deux types de chamelles ont le même potentiel laitier. Les moyennes du rendement laitier total, de la durée de lactation et de la production laitière journalière des deux populations sont respectivement de 2674,20 ± 274,52 litres, 455 jours, et de 6,01 ± 0,57 l /jour. Cependant la chamelle peut donner jusqu'à 8.71 litres de lait par jour avec une persistance de 95,4%. La croissance pondérale des chamelons est de 421 ± 13,06 g par jour. Les deux populations ont produit du lait ayant des teneurs comparables en extrait sec dégraissé, en protéines totales et en sels ainsi que pour la densité, le point de congélation et le pH. En revanche, le lait issu de femelles Sahraoui est plus riche en matières sèches et en matières grasses que le lait de femelles Targui. Si le rang de lactation n'avait aucune influence, les paramètres qualitatifs de chaque lait sont fortement influencés par le stade de lactation. Cette production assez appréciable fait de la spéculation laitière une activité économique très lucrative pour les éleveurs de la région, surtout que le coût de production est faible au regard du prix de vente. Pour promouvoir cette production laitière et augmenter davantage le potentiel de cette espèce, des actions d'accompagnement en direction des éleveurs à travers une meilleure prise en charge de la formation- vulgarisation s'avèrent indispensable

Mots-clés : lait de chamelle; composition globale; lactation; rendement laitier; conduite d'élevage; Élevage intensif; algérie

Documents associés

Thèse