Publications des agents du Cirad

Cirad

Effets des démarches participatives sur les changements de pratiques agricoles : cas des champs-écoles en Afrique de l'Ouest

Bakker T.. 2021. Montpellier : Montpellier SupAgro, 226 p.. Thèse de doctorat -- Ecologie fonctionnelle et sciences agronomiques.

Le questionnement du modèle de l'agriculture intensive s'est accompagnée de l'émergence de l'agroécologie et d'une évolution des représentations de l'innovation en agriculture pour l'accompagnement des transitions des exploitations agricoles (EA), notamment dans le cas de l'agriculture familiale. Cette thèse étudie les effets des champs-écoles (CE) sur les EA familiales en zone cotonnière d'Afrique de l'Ouest. Les CE sont un outil de conseil participatif reposant sur l'apprentissage expérientiel et les dynamiques collectives. La recherche a été menée à l'aide d'une revue de littérature et d'une enquête de terrain dans les villages d'intervention de deux projets de développement ayant mobilisé la démarche CE, au Nord Togo dans le Sud-Ouest du Burkina Faso. Dans ces deux situations, les systèmes de production et les conditions pédoclimatiques sont assez similaires, avec une dégradation des sols cultivés et des EA de polyculture élevage. Les systèmes de culture pluviale basés sur les céréales, le cotonnier et les légumineuses à graines ont fait l'objet de CE. Le Nord Togo se distingue par un rapide développement de la production maraîchère, qui a fait l'objet de CE spécifiques. Nous montrons dans ce travail que (i) les CE sont mis en oeuvre avec des démarches variées allant du transfert de technologies à la participation collaborative des agriculteur·rice·s ; (ii) la majorité des évaluations des CE se concentrent sur les indicateurs d'effets à court terme (acquisition de connaissances, adoption d'innovations, performances agronomiques ou économiques) ; (iii) la manière dont les CE sont mis en oeuvre influence les trajectoires de changement de pratiques agricoles des agriculteur·rice·s participant.e·s, et notamment que les processus opérant dans des CE collaboratifs s'apparentent à une co-conception de nouveaux systèmes de culture adaptés aux situations locales ; (iv) les changements de pratiques dans un système de culture suite à la participation à un CE entrainent des changements dans d'autres sous-systèmes composant les EA familiales (élevage, production de fumure organique) dont ceux non abordés par les CE. Ainsi, en évaluant des CE contrastés à partir des changements de pratiques des agriculteur·rice·s participant·e·s, nous avons abordé les effets des CE à l'échelle du système de culture et de l'exploitation agricole considéré comme un système. Cette démarche nous permet de proposer des éléments d'une méthode d'évaluation compréhensive des effets des CE. Enfin, vi ce travail nous permet aussi de formuler des recommandations opérationnelles pour la mise en oeuvre des CE en renforçant la participation des agriculteur·rice·s et leurs capacités à participer à la conception de systèmes agricoles innovants et inscrits dans la transition agroécologique des agricultures familiales ouest africaines

Mots-clés : agroécologie; pratique agricole; approches participatives; exploitation agricole familiale; agriculture familiale; togo; burkina faso; innovation agricole; transition agroécologique; champ-école

Documents associés

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :