Publications des agents du Cirad

Cirad

De la parcelle au territoire : Apport de la télédétection et des drones pour anticiper la dynamique des pathogènes du riz

Dembélé B., Le Bars M., Bégué A., Diakite H., Cherel J.P.. 2021. In : Kane Ndjido (ed.), Orange Didier (ed.), Brun-Diallo Lauren (ed.). Adaptation et résilience des agricultures en Afrique de l¿Ouest : innovations agroécologiques et intégration des territoires. Résumés. Dakar : ISRA, p. 150. Conférence intensification durable 2021 (CID 2021). 3, 2021-11-23/2021-11-26, Dakar (Sénégal).

La croissance démographique étant aujourd'hui très forte en Afrique subsaharienne, il est devenu nécessaire d'accroître les productions agricoles pour lutter contre l'insécurité alimentaire et répondre aux besoins alimentaires des populations. Cependant, les rendements des exploitations agricoles qui sont dans leur grande majorité familiale, sont faibles et très dépendants des conditions environnementales donc nécessairement affectés par le changement climatique. Depuis une trentaine d'années, l'action combinée de la prolifération des agents pathogènes de plantes potentiellement responsables de pertes de rendements considérables et de la disponibilité sur le marché des produits phytosanitaires a favorisé l'évolution des pratiques agricoles de contrôle des bioagresseurs en faveur de la lutte chimique. En Afrique subsaharienne, comme ailleurs dans le monde, la protection des cultures ne peut se limiter à l'emploi de produits phytopharmaceutiques et il existe actuellement un certain nombre de pratiques et méthodes alternatives à leur utilisation. L'imagerie satellitaire à haute et très haute résolution (Sentinel, Spot, Pléiades, ...) et les drones font partie des nouveaux moyens disponibles pour contribuer à l'élaboration de stratégies de contrôle et de gestion. Ces nouvelles technologies de suivi et de prospection offrent des perspectives de détection à différents niveaux d'échelle allant de la parcelle, au village, à la commune, et permettent l'étude de la dynamique des agents phytopathogènes, un préalable nécessaire pour diminuer leur impact sur une production agricole. Dans les travaux de recherche que nous menons au Mali, il s'agit, d'une part, de comprendre l'évolution de l'occupation du sol (type d'usage fait des terres par les agriculteurs ou autres acteurs) et les indicateurs de végétation à différentes échelles (parcelle, terroir villageois, commune, cercle) pour une entité agro-climatique définie. Un des enjeux importants étant de comprendre les tendances en termes de changements d'occupations des sols, leurs explications (biotiques ou abiotiques par exemple) et les effets de ces changements sur le court ou moyen terme, à différentes échelles. D'autre part, il s'agit de préciser la nature de l'altération de la chlorophylle sur les parties végétatives à partir fournie par les images satellitaires et le drone. Cette altération pouvant être due aux pathogènes, à des insectes prédateurs, à des doses inappropriées de produits phytosanitaires de synthèse ou à du stress abiotique (sécheresse et autres). Nous présenterons les premiers résultats obtenus à partir des à ces différentes échelles sur une zone de bas-fond dans le Cercle de Kita et dans le périmètre irrigué de Baguinéda.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :