Publications des agents du Cirad

Cirad

Note de synthèse. Utilisation de la démarche ImpresS ex ante comme outil d'aide à la programmation des activités de recherche-développement, application au dispositif Siaam à La Réunion pour la période 2022-2027

Bravin M., Vayssières J., Choisis J.P., Monier C., Hainzelin E.. 2021. Montpellier : CIRAD, 29 p..

Afin de renforcer la transversalité entre ses équipes de recherche et de mieux impliquer ses bailleurs et ses partenaires, le dispositif " Services et impacts des activités agricoles en milieu tropical " (Siaam) a choisi d'appuyer le travail de reprogrammation de ses activités pour la période 2022-2027 sur la démarche ImpresS ex ante (IEA). Il s'agit d'une démarche participative développée par le Cirad qui permet aux acteurs de mieux prendre en compte la perspective d'impact dans la conception des innovations et des interventions de la recherche pour le développement. La description du processus de mise en oeuvre de la démarche IEA au sein du dispositif Siaam fait l'objet de la présente note. Depuis la prise de contact avec l'équipe ImpresS du Cirad jusqu'à la validation du document-cadre de programmation par les partenaires et les bailleurs, la mise en oeuvre de la démarche s'est déroulée sur deux années (2018 à 2020), à travers onze séquences de travail intégrant notamment trois phases d'interaction avec les partenaires et les bailleurs et cinq ateliers de travail internes à Siaam. La démarche a été initiée par la définition d'une vision partagée d'un futur souhaitable et sa traduction sous la forme d'une problématique à résoudre. Les causalités de la problématique ont pu être hiérarchisées en trois grands ensembles : (i) la complexité et le caractère systémique de la gestion territoriale des biomasses agricoles, (ii) la capacité d'innovation dans les systèmes de production actuels et (iii) le niveau d'appropriation des connaissances et de mise en oeuvre des innovations par les agriculteurs. Pour préciser les contributions nécessaires à la réalisation de la vision du futur et à la génération des impacts associés, cinq chemins d'impact ont ensuite été co-construits par le collectif Siaam avec un ensemble représentatif de ses partenaires et bailleurs. Ces cinq chemins d'impact correspondaient à cinq " résultats " majeurs souhaités pour respectivement cinq groupes d'acteurs cartographiés : (i) les techniciens qui conseillent les agriculteurs sur leurs pratiques et la conduite de leur exploitation, (ii) les agriculteurs, (iii) les acteurs publics nationaux et territoriaux, (iv) les consommateurs et (v) les acteurs professionnels privés. Les différents chemins devant favoriser l'obtention de chacun des résultats souhaités ont été précisés en identifiant rétrospectivement les " changements " à mettre en oeuvre, les " obstacles " à la mise en oeuvre de ces changements, les " activités et stratégies nécessaires au contournement " de ces obstacles et enfin les " produits " issus des activités de recherche du dispositif Siaam à même d'alimenter les stratégies de contournement et de changement imaginées. Les cinq chemins d'impact élaborés ont permis au collectif Siaam de synthétiser son intervention en six ensembles d'activités et de produits, dont les trois premiers correspondent à des activités de recherche proprement dites (i.e. inventaire, conception et évaluation) alors que les trois suivants font référence à des approches méthodologiques (i.e. plateformes collaboratives, communication et démarche participative). Ce travail de synthèse a finalement abouti à la rédaction d'un document-cadre présentant la structuration du nouveau dispositif CAPTerre (Compromis en agriculture pour des territoires durables) autour de l'objectif central suivant pour la programmation 2022-2027 : caractériser, co-concevoir et évaluer les systèmes de production pour favoriser les compromis en agriculture, à travers un ensemble d'approches multi-disciplinaires et multi-échelles allant de l'étude des processus agro-écologiques à la gestion territoriale des biomasses. La démarche mise en oeuvre par le dispositif Siaam est la première expérimentation de l'utilisation de la démarche IEA pour la construction d'une stratégie de programmation scientifique à l'échelle d'un dispositif de recherche multi-unités et sur un temps long (6 ans ici). Malgré quelques li...

Documents associés

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :