Publications des agents du Cirad

Cirad

Impact environnemental de l'utilisation des pesticides dans les systèmes intensifs de production riz-maraîchage dans des bas-fonds de la zone Mali-sud

Diarra B., Amadou H., Sanogo F., Hamadou A., Huat J.. 2020. Science et Technique - Revue Burkinabé de la Recherche. Série Sciences Naturelles et Agronomie : p. 275-290. SIST 2019 Symposium International sur la Science et la Technologie, 2019-10-14/2019-10-18, Ouagadougou (Burkina Faso).

L'utilisation abusive des pesticides sur les légumes constitue des sources potentielles de contamination pour les consommateurs et l'environnement. La présente étude a été initiée pour caractériser les pratiques de traitements phytosanitaires des cultures maraîchères et les risques sanitaires et environnementaux liés à l'usage des pesticides. Une enquête a été réalisée auprès de 47 producteurs maraîchers dans les bas-fonds de Bamadougou et de Doumanaba dans la région de Sikasso pour caractériser leurs pratiques. Des échantillons d'eau d'irrigation, de sol, de produits végétaux et de pesticides ont été prélevés et analysés pour déterminer les teneurs en résidus de pesticides et de matières actives. Les résultats ont montré que les chenilles étaient les bio-agresseurs les plus importants et que la lutte chimique était la plus utilisée contre ces nuisibles. Il ressort de nos résultats de l'utilisation de ATTAKAN C 344 SE (insecticide du cotonnier) sur les cultures maraîchères, de l'emploi de formulation EC pour le traitement des semences et de la réutilisation des emballages vides. Les teneurs en matières actives détectées étaient nettement inférieures à celles déclarées sur l'étiquette pour ATTAKAN C 344 SE utilisé sur la tomate dans le bas-fond de Doumanaba. Outre les matières actives des deux formulations commerciales (ATTAKAN C 344 SE et LAMBDA SUPER 2,5 EC) utilisées l'année de l'étude par deux exploitants maraîchers, les résidus d'autres substances ont été détectés. Il s'agit de l'Heptachlore dans l'eau d'arrosage à Ziguéna, du Lindane dans le sol à Ziguéna et à Bamadougou, de la Perméthrine dans le sol à Bamadougou et du Chlorothalonil dans le sol à Ziguéna. Les mauvaises utilisations révélées par les enquêtes et les résultats d'analyse au laboratoire sont des indicateurs qui témoignent des risques pour les consommateurs et l'environnement.

Mots-clés : pesticide; contamination; impact sur l'environnement; résidu de pesticide; danger pour la santé; pollution du sol; pollution de l'eau; pollution par l'agriculture; enquête sur exploitations agricoles; culture maraîchère

Documents associés

Article (c-notoriété en attente de mise à jour)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :