Publications des agents du Cirad

Cirad

Le rôle des comportements paysans dans leur insécurité alimentaire

Le Cotty T.. 2021. Montpellier : Université de Montpellier, 182 p.. Habilitation à diriger des recherches.

Mes recherches visent à étudier les comportements des paysans du Sahel qui expliquent leur insécurité alimentaire saisonnière. Dans les principaux courants de pensée de l'économie du développement, les paysans en insécurité alimentaire en Afrique subissent les contraintes agro-climatiques, institutionnelles ou économiques (les défaillances de marché en particulier), et ne sont pas acteurs de leur insécurité alimentaire. Ce n'est que récemment, grâce aux apports de l'économie comportementale, que les économistes du développement s'intéressent aux comportements "paradoxaux", ou "difficiles à expliquer par la recherche de l'optimum", qui pourraient jouer un rôle dans l'insécurité alimentaire. Mon travail entre 2012 et 2020 a consisté à analyser l'existence de choix qui interpellent, à les expliquer, et à mettre en évidence leurs conséquences sur l'insécurité alimentaire saisonnière. Ces choix portent sur les arbitrages intertemporels qui se traduisent par un faible investissement dans la production pour certains ménages, une vitesse d'épuisement des stocks céréaliers plus rapide que souhaitée pour certains ménages, des ventes paradoxales de céréales qui entretiennent une volatilité locale atypique des prix. Bien que premièrement identifiés comme "paradoxaux", ces comportements sont le plus souvent cohérents avec la volonté de se soustraire à la pression sociale. Ces comportements sont d'abord identifiés empiriquement (de manière expérimentale ou économétrique) et puis représentés dans mon travail par des modèles théoriques. Ce mémoire expose les résultats de 6 articles publiés depuis 2017, 2 articles en cours et un projet en phase initiale. Concernant mes travaux passés, 3 sont des confirmations d'une origine comportementale de l'insécurité alimentaire ((i) la préférence pour le présent réduit l'investissement des paysans, (ii) le biais pour le présent rend l'épuisement des stocks plus rapide qu'à l'optimum défini par le ménage lui-même, (iii) les erreurs d'anticipation créent une volatilité locale des prix), et 3 sont des implications indirectes de ces résultats ((i) l'investissement peut être accru par un crédit en soudure, (ii) l'impact du warrantage sur la sécurité alimentaire est quantitativement significatif, (iii) la volatilité atypique est plus grande dans les villages retirés). Mes travaux en cours sur les politiques de lutte contre l'insécurité alimentaire et le changement climatique confirment la faible efficacité des politiques publiques contre l'insécurité alimentaire ((i) la demande d'assurance sécheresses diminue lorsque les sécheresses sont plus fréquentes, (ii) les aides alimentaires au Niger sont plutôt bénéfiques à court terme et problématiques à long terme), et mon projet de recherche à développer vise à mesurer la pression sociale et son impact sur les investissements dans un contexte de changement climatique. Les politiques publiques seraient plus efficaces si elles prenaient en compte les aspects comportementaux des ménages vulnérables qui cherchent à échapper à la pression sociale.

Documents associés

HDR

Agents Cirad, auteurs de cette publication :