Publications des agents du Cirad

Cirad

Combiner des produits résiduaires organiques et des microorganismes efficaces pour intensifier les productions agricoles et améliorer leur qualité nutritionnelle dans des systèmes alimentaires durables au Sénégal

Noumsi Foamouhoue E., Fernandes P., Legros S., Médoc J.M.. 2021. In : Kane Ndjido (ed.), Orange Didier (ed.), Brun-Diallo Lauren (ed.). Adaptation et résilience des agricultures en Afrique de l¿Ouest : innovations agroécologiques et intégration des territoires. Résumés. Dakar : ISRA, p. 106. Conférence intensification Durable 2021 (CDI 2021). 3, 2021-11-23/2021-11-26, Dakar (Sénégal).

Au Sénégal, des femmes en âge de procréer (plus de 35%) et des enfants de moins de 5 ans (plus de 40%) souffrent de malnutrition par carence en fer et en zinc. Ces carences résultent de la faible teneur en fer et en zinc des produits de récolte. La faible solubilisation et mobilité du fer et du zinc dans les sols sénégalais peut contribuer largement à ce problème. L'agrobiofortification par le biais de systèmes agroécologiques utilisant l'application d'amendements organiques riches en micronutriments est maintenant considérée comme l'une des meilleures voies de transfert des micronutriments du sol à la plante. Cette étude vise à évaluer différents systèmes agroécologiques établis avec une combinaison de : (i) pratiques agricoles existantes pouvant améliorer la qualité nutritionnelle des produits végétaux, (ii) espèces cultivées en fonction de leur richesse naturelle en micronutriments, (iii) produits résiduaires organiques (PRO) sélectionnés en fonction de leur disponibilité dans le temps et l'espace et de leur teneur en micronutriments, (iv) micro-organismes efficaces (ME) en fonction de leur niveau d'efficacité dans la minéralisation des PRO et la solubilisation du fer et du zinc. Les pratiques agricoles existantes ont été sélectionnées par un diagnostic territorial. La zone d'étude (sud bassin arachidier) a mis en évidence la bonne performance de la monoculture et des cultures associées, avec l'application au champ de bouse de vache et de litière de volaille. Les espèces cultivées ont été sélectionnées en fonction de leur rendement agronomique et en micronutriments. Deux variétés de niébé (Thissine et Thieye) et de patate douce (Apomudem et Kandee) présentant une richesse naturelle en fer et en zinc ont été sélectionnées. Les PRO et ME ont été sélectionnés par incubation en conditions contrôlées des mélanges sol-PRO-ME, pendant 28 jours à 28°C. La litière de volailles, la bouse de vache et les ME du sud bassin arachidier ont été sélectionnés. L'évaluation de l'impact agronomique et environnemental des systèmes de culture établis à partir des différentes composantes retenues sera aussi présentée.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :