Publications des agents du Cirad

Cirad

Peut-on libéraliser les marchés du sucre ?

Boussard J.M., Piketty M.G.. 2000. Sucrerie Française : p. 37-46.

Il ressort de la version provisoire d'un modèle de l'industrie mondiale du sucre que la volatilité du prix de cette denrée est induite par le marché lui-même. Ainsi, et à l'inverse de ce qui est communément admis, la libéralisation des échanges, plutôt que d'amortir les fluctuations va vraisemblablement les accroître. Néanmoins, du fait de l'aversion au risque des décideurs et de leur tendance à restreindre la production lorsque les prix sont instables, le niveau moyen de prix est nettement plus élevé dans un système "libéral" que dans un système où les échanges sont régulés. Ainsi, compromet-on les bénéfices qui pourraient être tirés d'une meilleure utilisation des ressources grâce à l'avantage comparatif. Par conséquent, il serait souhaitable que les mesures politiques tiennent compte du fait que, même si l'objectif réel est de parvenir à instaurer une division du travail plus équitable entre les pays, l'on peut néanmoins aboutir par la libéralisation à des situations inverses de celles que l'on recherche (résumé des auteurs)

Mots-clés : Élasticité des prix; secteur agroindustriel; intervention de l'état; marché des produits de base; sucre de canne; libéralisation des échanges

Thématique : Commerce, commercialisation et distribution; Commerce international

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :