Publications des agents du Cirad

Cirad

De la retouche à la rupture. L'introduction de l'hévéa dans les systèmes de riziculture sur brûlis à Sumatra

Levang P., Gouyon A.. 1999. In : Chauveau Jean-Pierre (ed.), Cormier-Salem Marie-Christine (ed.), Mollard Eric (ed.). L'innovation en agriculture : Questions de méthodes et terrains d'observation. Paris : IRD, p. 287-301. (Collection A travers champs).

Que les sociétés paysannes soient des sociétés traditionnelles vivant sous l'empire de la coutume et de la routine ne les empêche pas pour autant de recevoir et d'accepter des innovations qui peu à peu induisent des changements (Mendras, 1976). À Sumatra, l'adoption de l'hévéaculture a amené les paysans à modifier radicalement l'ensemble de leur système agraire, et ce dans un temps remarquablement bref. En introduisant l'hévéa dans leurs essais, les paysans de Sumatra remplacent la cueillette de produits dispersés en forêt par celle d'une espèce artificiellement concentrée dans le couvert végétal et mieux valorisée commercialement (Gouyon, 1993). Les cours élevés du caoutchouc et le rôle actif des commerçants favorisent l'introduction de l'innovation. L'extraordinaire adaptation de la plante aux conditions physiques et socio-économiques de la région favorise sa diffusion. Le développement de l'appropriation foncière individuelIe contraint les plus réticents à rejoindre le mouvement. L'accumulation de capital productif permet aux paysans d'envisager l'avenir bien au-delà de la prochaine récolte de riz pluvial. Véritable plante miracle, l'hévéa est source de richesse mais aussi de différenciation sociale. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : système de production; petite exploitation agricole; adoption de l'innovation; organisation socioéconomique; développement agricole; agroforesterie; histoire; hevea brasiliensis; indonésie; sumatra; plantation villageoise; hévéaculture

Thématique : Economie et politique du développement; Culture des plantes

Chapitre d'ouvrage