Publications des agents du Cirad

Cirad

Pathologie de la canne à sucre au Sénégal. Rapport de mission à la Compagnie Sucrière Sénégalaise (C.S.S.) du 15 au 20 mai 1995

Rott P.. 1995. Montpellier : CIRAD-CA, 21 p..

Certaines variétés de canne à sucre en quarantaine à Bambey présentent une chlorose ferrique qu'il faut corriger pour améliorer à la fois la croissance des cannes et l'observation d'éventuels symptômes de maladie. Quelques symptômes variés (petites taches, bandes chlorotiques, stries) probablement d'origine physiologique ont été observés. Les tiges de la variété BR8902 atteinte d'échaudure des feuilles (Xanthomonas albilineans) devront être éliminées tout comme la variété BJ8316 présentant des symptômes pouvant être attribués à un virus. Les problèmes techniques concernant le test ELISA en tache devront être résolus dans les meilleurs délais afin que le diagnostic immunologique des viroses de la canne à sucre puisse être poursuivi de façon efficace. La multiplication des variétés de canne à sucre à Richard-Toll suit les normes d'une sélection sanitaire efficace. Le charbon causé par Ustilago scitaminea est toujours la principale maladie de la canne à sucre au Sénégal. Il est néanmoins en nette régression grâce à l'élimination progressive de la variété sensible NCo376 et son remplacement par des variétés plus résistantes. La marbrure rouge provoquée par le PCV ne s'est pas étendue et son importance économique est actuellement négligeable

Mots-clés : canne à sucre; quarantaine; Échaudure; charbon bactéridien; carence du sol; variété; résistance aux maladies

Rapport de mission

Agents Cirad, auteurs de cette publication :