Publications des agents du Cirad

Cirad

Evaluation de la résistance à Microcyclus ulei de 36 clones d'Hevea et relation avec leur capacité à accumuler la scopolétine et les lignines

Garcia D., Troispoux V., Grange N., Rivano F., D'Auzac J.. 1999. European Journal of Forest Pathology, 29 (5) : p. 323-338.

Trente six clones d'hévéa ont été inoculés en chambre climatisée avec des conidies de Microcyclus ulei, responsable de la maladie sud-américaine des feuilles. Les composantes de la résistance à la maladie comme la durée de la période d'incubation, le temps nécessaire avant sporulation, la taille et le nombre des lésions, le pourcentage de surface foliaire endommagée, la production de spores et le temps nécessaire à l'apparition des structures stromatiques, ont été étudiés lors d'un seul cycle d'infection. Les clones sont aisément séparés en évaluant ces composants de la résistance lors d'essais en chambre climatique. Certains de ces composants sont corrélés significativement l'un à l'autre. Ainsi, la taille, le nombre de lésions, et la production de spores sont étroitement corrélés avec le pourcentage de surface foliaire endommagée. D'autres composants sont faiblement corrélés, tels le temps nécessaire à l'apparition des stromas avec tous les autres composants, la période d'incubation et la période de latence infectieuse avec la densité des lésions. Dans le cadre de la sélection de variétés-clones, la surface foliaire attaquée et la production de spores pourraient être les composants les plus pertinents à utiliser. Ces clones ont également été testés quant à leur capacité à produire la scopolétine, phytoalexine de l'hévéa, et à synthétiser de la lignine dans les zones infectées. Une étroite corrélation a été mise en évidence entre l'accumulation de la scopolétine et la résistance clonale. De plus, des accumulations importantes de lignine sont souvent associées aux durées de génération des stromas les plus longues. Ces deux réactions physiologiques pourraient intervenir dans la limitation du développement fongique chez plusieurs clones. Cependant, l'accumulation de scopolétine ou de lignine ne peuvent pas à elles seules expliquer le comportement de tous les clones

Mots-clés : propriété antifongique; lignine; coumarine; phytoalexine; lésion; feuille; sporulation; infection expérimentale; résistance aux maladies; microcyclus ulei; clone; hevea brasiliensis

Thématique : Maladies des plantes; Physiologie et biochimie végétales

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :