Publications des agents du Cirad

Cirad

Métabolisme de l'éthéphon dans l'épiderme de l'ananas (Ananas comosus, (L.) Merr.)

Soler A.. 1992. Fruits, 47 (4) : p. 471-477.

En Côte d'Ivoire, la coloration des ananas est artificiellement accélérée et homogénéisée par une application d'éthéphon quelques jours avant la récolte. Aux périodes chaudes de l'année, alors que la pulpe est souvent translucide, le traitement est parfois peu efficace ou même sans effet. On a étudié le métabolisme de l'éthéphon dans l'épiderme du fruit en fonction des facteurs température, pH et maturité des fruits. La majorité du produit reste sous forme de résidu sec en surface, particulièrement aux fortes températures. L'éthéphon absorbé (20%) est lentement dégradé en une douzaine de jours. La température du fruit n'influe pas sur l'efficacité du traitement. L'augmentation du pH des solutions la diminue. La vitesse de dégradation de l'éthéphon dans l'épiderme est indépendante de la maturité du fruit. Dans le cas des fruits translucides, la sensibilité de l'épiderme de l'ananas à l'éthylène semble être un facteur déterminant de l'inefficacité du traitement plutôt que les conditions physicochimiques à la surface du fruit.

Mots-clés : ananas (fruits); ananas comosus; couleur; Éthéphon; métabolisme; propriété optique; côte d'ivoire

Documents associés

Article (c-notoriété en attente de mise à jour)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :