Publications des agents du Cirad

Cirad

Les circuits marchands des riz en Guinée : les évolutions de 1989 à 1997

Leplaideur A., Benz H., Pujo L., Tounkara O., Diallo T.. 1998. Agriculture et Développement (19) : p. 50-53.

Cette étude, associée au Pnasa, avait pour objectif de suivre les différentes formes d'un commerce en pleine explosion, Réalisées annuellement, depuis 1989, 1200 enquêtes ont été réparties auprès des acteurs de la filière rizicole. L'ancien système de collecte était constitué de multiples espaces d'échanges, contrôlés par des commerçants assis au centre des régions de production. La réouverture des marchés périodiques et l'amélioration des transports a provoqué un essor des échanges sur des par marchés de riz local où se sont rencontré producteurs et petits collecteurs. Le commerce du riz importé a entraîné des échanges reliant la majorité des régions. Les riz importés ont conquis les marchés intérieurs, les importateurs de la confrérie de Madina ont bénéficié de leur réseau de distribution. Par la suite, le marché des importations a évolué rapidement et s'est concentré. L'essor des importations de riz a eu pour conséquence la déstabilisation de la production rizicole de l'Ouest de la Guinée. Les importateurs de la confrérie de Madina n'ont pu se maintenir comme importateurs, mais sont devenus des grossistes des denrées importées dans la région NordOuest, en Guinée maritime où se rencontrent les producteurs et les petits collecteurs. En 1997, le riz local a conquis de nouveaux marchés ; l'enjeu est maintenant de favoriser cette extension. Les efforts pour fluidifier les échanges ont facilité les contacts entre les producteurs et les commerçants, stimulant l'accroissement des surfaces mises en culture.

Mots-clés : riz; commercialisation; commerce; enquête; guinée; filière

Documents associés

Article (b-revue à comité de lecture)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :