Publications des agents du Cirad

Cirad

Modalités de la rencontre entre la stase adulte de la tique Amblyomma variegatum (acari : Ixodida) et les bovins : applications potentielles à la lutte contre ce parasite

Stachurski F.. 2000. Montpellier : UM2, 278 p.. Thèse de doctorat -- Parasitologie, biologie des populations et écologie.

Les éleveurs traditionnels d'Afrique de l'ouest utilisent de plus en plus les acaricides pour lutter contre la stase adulte d'Amblyomma variegatum, la tique la plus nuisible pour les ruminants domestiques de la région. Or, ces produits sont coûteux et leur emploi n'est pas sans risque. Dans la perspective d'identifier de nouvelles méthodes de lutte qui permettraient de limiter le recours aux produits chimiques, les relations entre les bovins et la tique ont été étudiées au cours d'éxpériences menées dans l'Adamaoua, au Cameroun, et autour de Bobo-Dioulasso, au Burkina Faso. Les travaux décrits ont plus particulièrement porté sur trois points: identification des pâturages sur lesquels l'hôte et le parasite entrent en contact; identification du processus d'envahissement des bovins par les tiques; étude de la variabilité de l'infestation des animaux. Il a été observé que le comportement des bovins influençait leur niveau d'infestation qui résulte de plusieurs phénomènes différents: capture des tiques pendant les déplacements, attraction des parasites pendant: les phases de repos couché, élirnination plus ou moins importante des tiques fixées. Ces observations indiquent que la lutte par sélection des animaux peu infestés, envisagée depuis de nombreuses années, serait particulièrement difficile à mettre en oeuvre La répartition des tiques sur les pâturages s'est révélée être très hétérogène et les zones les plus infestées étaient également les plus fréquentées: éviter les tiques semble donc impossible. En revanche, une meilleure gestion du pâturage sur les parcelles cultivées, fréquentées par les bovins après les récoltes, permettrait de réduire le nombre de nymphes gorgées disséminées sur les savanes, et donc la densité des tiques adultes. Il faudrait pour cela conduire les troupeaux sur les champs pendant l'après-midi (entre 14h30 et 17h00), période au cours de laquelle la quasi-totalité des nymphes gorgées se détache. Enfin, il a été observé que les tiques capturées pendant les déplacements des bovins se fixent dans les espaces inter-digités et ne se déplacent pour sattacher sur les sites de prédilection que lorsque les hôtes se couchent. Une lutte par traitement ciblé des sites de fixation provisoire pourrait par conséquent être développée. Un premier essai, encourageant, a été réalisé à l'aide d'un pédiluve.

Mots-clés : amblyomma variegatum; bovin; relation hôte parasite; méthode de lutte; cameroun; burkina faso

Documents associés

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :