Publications des agents du Cirad

Cirad

Les bars laitiers à N'Djamena (Tchad) : des petites entreprises qui valorisent le lait de brousse

Duteurtre G., Mian Oudanang K., Souleyman E.N.. 2005. In : Raimond Christine (ed.), Garine Eric (ed.), Langlois Olivier (ed.). Ressources vivrières et choix alimentaires dans le bassin du lac Tchad : XI Colloque International Méga-Tchad, 20-22 novembre 2002 à l'université de Paris X-Nanterre. Paris : IRD, p. 435-456. (Colloques et séminaires). Colloque du Réseau Méga-Tchad. 11, 2002-11-20/2002-11-22, Nanterre (France).

L'accroissement démographique de la ville de N'Djamena génère une demande de plus en plus importante en produits laitiers. Alors que certains auteurs avaient pronostiqué le développement rapide des importations pour répondre à cette extension du marché, on constate que les circuits de commercialisation du lait de brousse sont dynamiques. Une étude auprès des commerces de revente du lait frais à N'Djamena a permis de mieux comprendre les avantages comparatifs du lait local. Deux recensements conduits à 2 ans d'intervalle révèlent un triplement du nombre de bars laitiers à N'Djamena entre 2000 et 2002. Cet essor s'appuie sur la consommation du lait entier sucré, ainsi que sur le succès du rayeb, un lait entier fermenté local. Ces produits correspondent à un besoin nouveau des populations urbaines pour des boissons rafraîchissantes. Leur succès s'appuie sur le caractère "fermier" du produit, comme en témoigne les enseignes "lait pur de vache" présentes sur la devanture de 71% des bars laitiers recensés. L'essor de ces petites entreprises repose sur le dynamisme des collecteurs laitiers qui, en plus de réaliser le transport et la distribution du produit, assurent la sensibilisation des producteurs et des boutiquiers à l'hygiène du lait. Ils proposent aussi aux boutiques potentiellement intéressées dans ce commerce des contrats de livraison "à l'essai", et contribuent ainsi à l'extension du marché du lait local. Des perspectives d'amélioration de la qualité du rayeb et du lait entier sont discutés, notamment à travers la mise en place d'un label de garantie des enseignes "lait pur de vache".

Mots-clés : population urbaine; produit laitier; commercialisation; tchad

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :