Publications des agents du Cirad

Cirad

Performances agronomiques et résistance à la maladie des raies noires de l'hybride 'CRBP-39'

Cohan J.P., Abadie C., Tomekpé K., Tchango Tchango J.. 2003. Infomusa (Ed. Française), 12 (1) : p. 29-32.

Le bananier plantain, l'une des principales sources d'alimentation des populations d'Afrique centrale, est soumis à nombre de contraintes de production dues essentiellement aux nombreux ravageurs et maladies dont la cercosporiose noire ou maladie des raies noires (MRN, due au champignon ascomycète Mycosphaerella fijiensis Morelet). Celle-ci est considérée comme la maladie foliaire la plus préjudiciable en culture bananière à travers le monde (Pasberg-Gauhl et al. 2000) et peut causer des pertes de rendement très importantes selon le contexte épidémiologique (Stover 1983, Fouré et al. 1984, Mobambo et ai. 1993). En plantations industrielles, son contrôle nécessite l'emploi intensif de fongicides, très néfastes à l'environnement et qui augmentent les coûts de production, d'où l'impossibilité d'employer cette méthode dans les petites plantations paysannes à faibles revenus. Les techniques culturales comme l'effeuillage ne permettant pas une lutte efficace, la mise au point d'hybrides de type plantain résistants à la MRN est primordiale pour améliorer la productivité de ces exploitations (Tomekpé et al. 1998, 1999). Depuis plusieurs années, le programme d'amélioration génétique du Centre régional de recherches sur bananiers et plantains (CARBAP) a concentré ses efforts dans cette voie. L'hybride de type plantain tétraploïde 'CRBP-39' (Musa cv. AAAB, ITC1344), obtenu par croisement entre un plantain femelle triploïde (Musa cv. AAB, variété locale 'French clair') et un bananier mâle diploïde M53, hybride synthétique (AA), est l'un des résultats de ce travail. Les premières évaluations de cet hybride ont mis en évidence ses excellentes capacités de résistance à la MRN, ses performances agronomiques élevées et sa bonne acceptabilité de la part de la population camerounaise (Tomekpé et al. 1999). Cependant, si les évaluations d'hybrides résistants se font souvent par comparaison avec leur géniteur traité contre la MRN (Vuylsteke et al. 1993), elles se font plus rarement par comparaison supplémentaire avec un géniteur non traité pour déterminer l'influence de la résistance à la MRN sur les performances de l'hybride (Mobambo et al. 1993). L'essai mis en place et présenté ici a donc deux finalités: confirmer les performances de 'CRBP-39' et déterminer les pertes de rendement dues à la MRN par comparaison avec celles de son parent plantain femelle 'French clair' traité ou non contre la MRN dans les conditions pédo-climatiques du centre de recherche du CARBAP.

Mots-clés : musa (plantains); performance de culture; rendement; résistance aux maladies; hybride; maladie fongique; cercosporiose noire

Documents associés

Article (c-notoriété en attente de mise à jour)

Agents Cirad, auteurs de cette publication :