Publications des agents du Cirad

Cirad

Stratégies paysannes de valorisation de la biodiversité du sorgho. Cas du Mali-sud

Bazile D., Soumaré M., Dembele D., Diakité C.H.. 2003. In : Dugué Patrick (ed.), Jouve Philippe (ed.). Organisation spatiale et gestion des ressources et des territoires ruraux : actes du colloque international, Montpellier, France, 25-27 février 2003. Montpellier : CNEARC-SAGERT, p. 635-650. Colloque international sur l'organisation spatiale et gestion des ressources et des territoires ruraux, 2003-02-25/2003-02-27, Montpellier (France).

L'érosion génétique des variétés de sorgho est nettement plus faible au nord (-25%) qu'au sud (-60%) du Mali; celle-ci étant corrélée à la pénétration du maïs dans les assolements, L'utilisation de la diversité génétique des variétés locales de sorgho est alors perçu comme un facteur de rusticité de l'agro-écosystème. Le caractère de photopériodisme conservé dans les écotypes locaux de sorgho favorise la synchronicité entre la longueur du cycle cultural et les limites de la saison des pluies (début et fin). La stratégie du paysan qui utilise ces variétés locales est avant tout une stratégie anti-aléatoire pour assurer l'autosuffisance alimentaire mais dont les effets sont multiples: minimisation des coûts d'exploitation, optimisation des ressources pluviométriques et protection contre la dégradation des sols. Trois zones ont été retenues sur un transect nord-sud passant par Koutiala pour étudier les pratiques paysannes. Un village représentatif de chacune des zones a fait l'objet d'enquêtes approfondies pour mettre en évidence les facteurs bio-physiques et socioéconomiques et leurs interactions qui déterminent la diversité des systèmes de cultures à base de sorgho. Sur la base d'une typologie des exploitations axée sur les variables structurelles (population, cheptel, équipement, surfaces cultivées), un échantillon de 74 exploitations agricoles a été choisi pour analyser les modes de culture du sorgho et du maïs, Un cadastre au GPS du parcellaire de ces exploitations montre les modes d'exploitation et d'occupation de l'espace rural. Le suivi de 182 parcelles représentant la diversité des modes d'exploitations du milieu (combinaisons des choix de variétés par type de sol) a servi de base à notre réflexion sur la valorisation de la diversité des agro-écosystèmes par le paysan. La structuration et la spatialisation des informations récoltées avec un SIG montrent comment cet outil peut aider l'agronome dans sa représentation d'une exploitation et contribuer à améliorer son diagnostic.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :