Publications des agents du Cirad

Cirad

Production system dynamics in the irrigated coastal zones of Reunion : what are the possibilities for diversification in cane farms ? [Thème 5]

Fusillier J.L., Saqué C., Choisis J.P., Alary V.. 2004. In : La canne une passion à partager : rencontres internationales pluridisciplinaires octobre 2002. Piton Saint-Leu : Seml Reunion Museo, p. 20-21. Colloque sur les Perspectives de développement de la canne à sucre en milieu insulaire, 2002-10-02/2002-10-05, Stella Matutina (Réunion).

Les zones irriguées des bas de la Réunion constituent l'aire privilégiée de culture de la canne à sucre compte tenu des niveaux élevés de productivité atteints avec la maîtrise de l'eau. Le développement de l'irrigation, au-delà d'un objectif de productivité pour la canne à sucre, répond aussi à un objectif social d'emplois. En effet, l'aménagement des périmètres irrigués dans le sud a accompagné une réforme foncière qui a permis l'installation de plusieurs centaines de petites exploitations familiales. Ce modèle d'exploitation issu de la réforme foncière qui reposait à l'origine sur une quasi-monoculture de la canne à sucre est aujourd'hui remis en cause par une rentabilité insuffisante pour des petites surfaces. La diversification agricole apparaît comme une voie intéressante, alternative à l'agrandissement, mais des questions se posent quant à ses modalités et ses effets en termes de compétition ou complémentarité avec la canne à sucre. Cet article examine les conditions d'insertion de cultures maraîchères, fruitières, fourragères et d'activités d'élevage dans les exploitations à base de canne à sucre, et les performances comparées de ces opportunités de diversification. Une enquête menée auprès d'exploitations des deux périmètres irrigués du Sud montre des voies différenciées de diversification. On distingue, en effet, des systèmes de culture qui visent la complémentarité avec la canne à sucre en se calant sur les périodes creuses d'inter-coupe, des systèmes plus intensifs où le travail est affecté prioritairement aux activités de diversification et enfin quelques rares systèmes spécialisés sans canne à sucre. L'analyse porte sur les facteurs d'adoption de ces cultures de diversification. On relève comme facteurs prépondérants au niveau de l'exploitation, la relation à la main-d'oeuvre salariée et la capacité d'investissement, et au niveau de son environnement, l'accès à des débouchés sécurisés et l'encadrement technique. (Texte intégral)

Mots-clés : canne à sucre; périmètre irrigué; petite exploitation agricole; diversification; possibilité de production; moyen de production agricole; gestion de l'exploitation agricole; réunion; france

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :