Publications des agents du Cirad

Cirad

Acacia senegal, arbre fourrager sahélien ?

Ickowicz A., Friot D., Guérin H.. 2005. Bois et Forêts des Tropiques (284) : p. 59-69.

L'intérêt fourrager d'A. Sénégal a été étudié pour des critères de valeur alimentaire, productivité fourragère et d'appétibilité. Parmi les arbres fourragers sahéliens, les feuilles d'A. Sénégal ont une très bonne valeur alimentaire avec une teneur élevée en azote digestible et une faible teneur en tannins, ce qui en fait un fourrage de toute première qualité. Cependant, cette essence a une productivité fourragère réduite, plus faible que celle des autres espèces étudiées, tant en termes de biomasse totale produite annuellement que de disponibilité saisonnière. Toutefois, elle présente l'intérêt de produire de nouvelles feuilles précoces dès la fin de saison sèche, période habituelle de déficit fourrager au Sahel. Comparé aux autres espèces ligneuses, ce fourrage est très appété par les ruminants domestiques, à l'exclusion des bovins. La consommation est, toutefois, limitée à la fin de la saison sèche, en période de déficit fourrager. Par ailleurs, la consommation des gousses conduit à une destruction totale des graines, ce qui peut avoir des conséquences pour la gestion des peuplements. Même si A. Sénégal n'a pas une productivité élevée, sa valeur fourragère représente néanmoins un atout majeur. Ce critère doit être pris en compte dans les programmes de replantation des gommiers, notamment en termes de gestion et production des peuplements. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : digestibilité; tannin; valeur nutritive; arbre à buts multiples; plante fourragère; plante d'abroutissement; acacia senegal; sahel

Thématique : Systèmes et modes de culture; Alimentation animale

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :