Publications des agents du Cirad

Cirad

Impact des changements institutionnels sur le comportement des ménages ruraux à Mayotte : [Dynamique des systèmes productifs]

Burnod P., Sourisseau J.M., Bonnal P.. 2005. In : Les institutions du développement durable des agricultures du Sud : journées SFER de Montpellier, 7-9 novembre 2005. Paris : SFER, 15 p.. Journées SFER 2005 sur les institutions du développement durable des agricultures du Sud, 2005-11-07/2005-11-09, Montpellier (France).

Lite de Mayotte a choisi de rester française en 1976 et s'est s'engagée depuis dans des réformes visant à obtenir le statut de département. Deux univers s'y rencontrent: celui des références africaines et arabe - musulmanes fondatrices de la société locale - qu'une colonisation lointaine n'a que faiblement altérées - et celui des règles et normes de l'Etat français. Ce pluralisme légal et institutionnel est source d'opportunités et de contraintes nouvelles, auxquelles les acteurs répondent en modifiant leurs pratiques. L'article analyse la nature de ces réponses et leurs impacts, tant sur l'activité agricole que sur ses rôles et sa place pour les ménages ruraux. Il montre que l'agriculture continue de remplir de multiples fonctions peu affectées par les changements institutionnels. Malgré la pénétration des relations marchandes les fonctions sociales assurant l'ancrage des individus dans leurs communautés familiale et villageoise et le maintien de liens solidaires sont prioritaires. L'organisation de la production est par contre modifiée, sans pour autant se conformer strictement aux droit et normes métropolitaines. Les modes de gestion du foncier et du travail prennent notamment des formes hybrides empruntant aux deux univers des règles locale et républicaine. Ils permettent le maintien d'un contrôle collectif des moyens de production et de l'utilisation des produits via des institutions endogènes recomposées. Alors que l'on prévoyait une individualisation des pratiques et une inflexion vers des formes marchandes de type occidental, les ménages répondent par le maintien d'une agriculture peu marchande et par une compléxification de leur système d'activités. Accordant leur préférence à l'emploi salarié, ils mettent en oeuvre différentes activités pour sécuriser leurs revenus en se ménageant du temps pour les célébrations nécessaires à l'ancrage social. Les adaptations des ménages agricoles mahorais au changement institutionnel témoignent de mécanismes d'hybridation entre relations marchandes et non marchandes. Ces mécanismes existent dans de nombreuses autres situations, mais sont parfaitement mis en valeur et illustrés dans le cas de Mayotte, du fait de la radicalité des réformes et de la confrontation entre les deux systèmes de normes en présence.

Mots-clés : environnement socioéconomique; environnement socioculturel; changement social; système de valeurs; communauté rurale; système d'exploitation agricole; mayotte; france

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :