Publications des agents du Cirad

Cirad

Les microorganismes symbiotiques associés aux racines de Casuarina Cunninghamiana et de Casuarina Glauca au Maroc

Ducousso M., Arahou M., Nourissier-Mountou S., Echbab H., Tellal M., Prin Y., Abourouh M.. 2003. Annales de la Recherche Forestière au Maroc (36) : p. 9-25.

Les prospections des microorganismes symbiotiques des Casuarina spp. ont permis de constater l'absence de nodules fixateurs d'azote dans tous les sites en dehors de Rabat. Les genres de champignons mycorhiziens arbusculaires Glomus, Acaulospora, Gigaspora et Scutellospora ont pu être identifiés dans la rhizosphère des Casuarina. Deux Glomus indéterminés sont particulièrement fréquents dans nos observations. La mycorhization arbusculaire des Casuarina spp. reste faible en fréquence et en intensité, sauf pour les plants de Casuarina cunninghamiana élevés en pépinière. Des sporophores de Callophylum hypoxanthum, Lepista nuda, Limacela sp., Lycoperdon pyriforme, Myriostoma sp., Agaricus campestris et Agaricus sp. ont été trouvés sous C. cunninghamiana. Des sporophores de Callophylum hypoxanthum, et Agaricus campestris ont été trouvés sous C. glauca. Aucune de ces espèces n'est connue pour être ectomycorhiziennes. Des examens macroscopiques et microscopiques des systèmes racinaires n'ont pas permis, non plus, la mise en évidence d'ectomycorhizes. Ce genre est pourtant connu comme ectomycorhizien dans son aire d'origine en Australie. De nouvelles souches de Frankia, de champignons mycorhiziens arbusculaires et de champignons ectomycorhiziens adaptées aux conditions marocaine sont à rechercher pour leur intégration dans des programmes d'inoculation en pépinière. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : symbiose; croissance; frankia; mycorhizé; système racinaire; fixation de l'azote; casuarina cunninghamiana; maroc; casuarina glauca

Thématique : Biologie du sol; Physiologie végétale : croissance et développement

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :