Publications des agents du Cirad

Cirad

Utilisations énergétiques de l'huile de coton

Vaitilingom G.. 2006. Cahiers Agricultures, 15 (1) : p. 144-149.

Les huiles végétales font l'objet d'une considération croissante en tant que carburants des moteurs diesels qu'ils soient destinés à l'agriculture, la production d'électricité ou les transports, que ce soit dans les pays du Sud comme dans ceux du Nord. La récente directive du Parlement européen et du Conseil de l'Union Européenne exprime clairement la volonté de promouvoir l'utilisation des biocarburants dans les transports à partir de 2005. On devrait voir apparaître des équipements et des machines adaptés ou conçus pour l'utilisation de biocarburants y compris pour les huiles végétales. Dans un contexte de prix du pétrole élevé et en augmentation, on peut s'interroger sur les opportunités énergétiques de l'huile de coton dont la production à l'hectare varie de 100 à 300 litres selon les endroits. Les travaux antérieurs et les quelques applications démarrées depuis la fin des années 1980 montrent que l'huile de coton présente les mêmes comportements en tant que biocarburant que les huiles de colza ou de tournesol utilisées de plus en plus massivement en Europe. Les contraintes techniques d'utilisation sont indiquées pour les moteurs comme pour les brûleurs. Si les équipements sont adaptés, les performances et les rendements sont très proches, parfois meilleurs, que ceux obtenus avec les produits pétroliers. Les émissions de polluants sont également identiques avec l'avantage que les huiles végétales ne rejettent pas de CO2 fossile dans l'atmosphère terrestre. Deux exemples d'utilisation, depuis 1988, d'huile de coton biocarburant en Afrique sont mentionnés. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : coton; huile végétale; Énergie renouvelable

Thématique : Sources d'énergie renouvelable

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :