Publications des agents du Cirad

Cirad

Recyclage agricole des déchets organiques dans les sols tropicaux (Ile de La Réunion) : quel impact sur les transferts d'éléments traces métalliques ?

Doelsch E., Saint Macary H., Feder F., Moussard G.D., Findeling A., Chevassus-Rosset C., Cazevieille P., Basile-Doelsch I., Bottero J.Y., Garnier J.M., Masion A., Rose J., Moustier S., Gaudet J.P.. 2006. In : MEDD; ADEME. De la recherche sur les sols à la décision publique = Journées d'échanges et de prospective, 21 et 22 novembre 2006. s.l. : s.n., p. 50-53. Journées d'Echanges et de Prospective, 2007-09-21/2007-09-22, Paris (France).

L'île de La Réunion est marquée par une forte croissance démographique qui se traduit par une intensification des activités agricoles, industrielles et urbaines. Il en découle une augmentation de la production de déchets. Le gisement des matières organiques épandables à La Réunion est estimé à 903 000 tonnes. Les effluents d'élevage (633 000 tonnes) constituent le premier gisement de produits organiques, et l'on envisage un accroissement de près de 30% de ces effluents, en l'espace de 10 ans. Le défi posé à l'agriculture par le problème des effluents d'élevage est bien réel, car les possibilités de valorisation sont limitées par un ensemble de contraintes, liées en particulier aux fortes contraintes topographiques et au mitage important et croissant du territoire. Si les composts ne représentent qu'une faible proportion du gisement des matières organiques épandables à La Réunion (environ 2600 tonnes), il s'agit néanmoins d'une filière en plein essor. En effet, la quasi-totalité des communes réunionnaises prévoient à court terme de se doter de plate-forme de compostage afin de faire face à l'augmentation de la production de déchets verts. L'évolution pédogénétique des sols de La Réunion est contrôlée par le gradient climatique et l'orographie de Ille. Les sols réunionnais cultivés sont acides (4,5<pH<6,5) et riches en éléments traces métalliques (ETM). Les concentrations sont supérieures à celles rencontrées à l'échelle de la planète particulièrement pour Cr, Cu, Ni et Zn (Doelsch et al. 2006). Les travaux conduits sur les sols réunionnais soulignent leurs spécificités physiques, chimiques et un fonctionnement différent de celui des sols de climat tempéré. L'insularité impose de protéger avec une grande attention les différents compartiments sol et eau qui ne sont pas ou peu renouvelables. Or, jusqu'à présent, les études conduites à La Réunion dans le cadre du recyclage des déchets organiques ont essentiellement consisté à caractériser leurs propriétés agronomiques. Aucune étude de l'impact environnemental lié à la présence des ETM dans les sols et les produits épandus n'a été entreprise. Les concentrations élevées des sols de La Réunion en ETM ne favorisent a priori pas la généralisation du recyclage agricole des déchets organiques. En effet, 80% des sols étudiés présentent des teneurs en Ni supérieures à la valeur seuil fixée par l'arrêté du 8 janvier 1998 (55 % des sols étudiés pour Cr) limitant fortement le développement de l'utilisation des boues d'épuration (Résumé d'auteur)
Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :