Publications des agents du Cirad

Cirad

The architecture of proposed REDD schemes after Bali: facing critical choices

Karsenty A.. 2008. International Forestry Review, 10 (3) : p. 443-457.

La règlementation gérant la REDD (Réduction de émissions provenant de la déforestation et de la dégradation) a encore besoin d'être établie. Plusieurs intérêts nationaux font concurrence dans le débat sur les lignes de base, désirant maximiser les gains espérés. Le projet pourrait avoir un impact désastreux sur le marché du carbone de par une création énorme d'air chaud (fausse réduction d'émissions), et ensuite sur le régime international du changement climatique actuel dérivé de l'architecture cap-and-trade adoptée par le protocole de Kyoto. L'économie politique de la déforestation évitée est fréquemment ignorée, ainsi que la question de l'additionalité, bien qu'elles soient toutes deux plus critiques pour la déforestation au niveau national qu'elles ne pourraient l'être pour des CDM basés sur des projets. Une l'architecture alternative de REDD dépendant d'un fond spécial pourrait non seulement permettre la protection du marché du carbone contre une avalanche de crédits non-additionnels, mais aussi aider à financer des mesures et des politiques potentiellement efficaces. Le soutien d'un financement adéquat à long terme demeure une question qui doit être adressée sur une base multilatérale. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : carbone; dégradation de l'environnement; changement climatique; forêt tropicale; politique forestière; incitation; accord international; déboisement; lutte antipollution; gaz à effet de serre; déforestation

Thématique : Foresterie - Considérations générales; Pollution

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :