Publications des agents du Cirad

Cirad

Conception d'un langage métier et de primitives pour modéliser la dynamique de paysage

Degenne P., Lo Seen D., Parigot D., Jeansoulin R.. 2008. In : Symposium "Spatial Landscape modelling: From Dynamic Approaches to functional Evaluations", June, 3-5 2008, Toulouse, France. s.l. : s.n., 2 p.. Symposium "Spatial Landscape modelling: From Dynamic Approaches to functional Evaluations", 2008-06-03/2008-06-05, Toulouse (France).

Pour modéliser des paysages et leur dynamique, il est largement admis que les phénomènes géographiques ne peuvent être traités que sous la forme d'entités ou de champs (Goodchild, 1992; Peuquet, 2001). Ces concepts induisent des contraintes qui, lorsque combinées à d'autres, comme la difficulté de gérer le temps, des échelles multiples, ou des frontières floues, posent des problèmes pour la modélisation de la dynamique des paysages qui sont toujours d'actualité. Des études récentes (e.g. Rietsma and Albrecht, 2005; Parent et al., 2006) suggèrent cependant que l'amélioration des primitives de modélisation plutôt que les modèles eux-mêmes est une nouvelle voie qui mérite d'être explorée. Nous présentons ici une tentative pour dépasser les principales limites rencontrées en modélisation de la dynamique des paysages avec une approche basée sur le développement de nouvelles primitives de modélisation d'une part, et un langage métier (DSL) pour construire et manipuler ces primitives d'autre part. Nous faisons l'hypothèse que bien des aspects auxquels on fait appel pour modéliser des paysages et leur dynamique sont en fait liés entre eux et ne devraient pas être traités séparément comme c'est souvent le cas. Nous observons en particulier que les structures de données utilisées pour porter l'information spatiale contraignent fortement l'activité de modélisation, ce qui suggère que des primitives pour lesquelles les concepts et leurs représentations sont séparés, devraient être plus appropriées. Nous nous orientons donc vers la redéfinition de primitives spatiales et temporelles, en les dotant d'un certain nombre de propriétés de base visant à prendre en compte les principales limites rencontrées dans les études actuelles. Les différentes étapes de la cons truction du langage métier sont exposées dans cette présentation. Les propriétés de base que doivent posséder les primitives de modélisation sont d'abord identifiées. On constate que ces propriétés peuvent être exprimées à l'aide d'un ensemble restreint de structures et d'opérateurs plus fondamentaux. Ces derniers sont utilisés pour établir le méta-modèle du langage métier, en spécifiant les opérateurs et les règles de dépendance entre ces opérateurs indépendamment de toute syntaxe. La structure et la logique du langage sont présentées, ainsi que la façon dont on peut l'utiliser pour construire des primitives. Enfin, des exemples d'utilisation du DSL et un ensemble initial de quelques primitives sont illustrés à travers des expériences de modélisation de paysages. (Texte intégral)

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :