Publications des agents du Cirad

Cirad

Changements techniques et dynamique d'innovation agricole en Afrique sahélienne : le cas du Zaï mécanisé au Burkina Faso et de l'introduction d'une cactée en Ethiopie

Clavel D., Barro A., Belay T., Lahmar R., Maraux F.. 2008. VertigO, 8 (3) : 10 p..

En Afrique, 45% du territoire est situé dans des régions où l'agriculture pluviale est fragilisée par les sécheresses récurrentes. Au Burkina Faso, la dégradation des sols peut être limitée grâce à la technique du Zaï, technique manuelle traditionnelle très exigeante en main d'oeuvre (300h/ha). La mécanisation de l'opération permet de passer à 40h/ha. L'amélioration de la technique touche aujourd'hui plusieurs centaines de fermes et d'artisans dans une vingtaine de villages du nord du Burkina Faso. Une cactée (Opuntia ficus-indica Mill) originaire du Mexique a été introduite accidentellement il y a moins de 20 ans en dans la province aride du Tigray au le nord de l'Ethiopie. Dans un délai très court, des modes de culture, d'utilisation et de transformation des différents produits de Opuntia ont fait l'objet d'améliorations techniques permettant d'améliorer l'alimentation humaine et animale et les revenus en période de soudure (juillet-septembre). Ces progrès ont été, au départ, initiés par la recherche agricole locale mais une rapide montée en puissance a été opérée grâce à une collaboration multi acteurs impliquant notamment les utilisateurs de ces techniques notamment les agriculteurs eux mêmes. Les deux expériences ont été présentées à la conférence AIDA : " Agricultural Innovation in Dryland Africa " (http://inco-aida.cirad.fr ) tenue à Accra (Ghana), 22-24 janvier 2007, qui a permis un premier inventaire d'études de cas d'amélioration agricole en Afrique sahélienne. Le principal enseignement de la conférence, illustré par ces deux études de cas, est que dans les conditions d'une grande variabilité spatiale et temporelle des facteurs environnementaux et humains, l'innovation agricole est un processus dynamique, complexe et interactif, en rupture avec les démarches linéaires de transfert de technologie majoritairement pratiqués depuis 40 ans. Les méthodes et les approches qui permettent d'intégrer cette complexité sont aujourd'hui au centre des débats afin de permettre l'appropriation par les acteurs donc accroitre l'impact des améliorations technologiques et leur pérennisation dans des contextes où les marges de manoeuvre économique et climatiques sont très réduites. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : Étude de cas; changement climatique; culture pluviale; adoption de l'innovation; travail du sol; pratique culturale; opuntia ficus indica; mécanisation; technologie traditionnelle; sécheresse; changement technologique; innovation; afrique au sud du sahara; burkina faso; sahel; Éthiopie

Thématique : Culture des plantes; Economie et politique du développement

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :