Publications des agents du Cirad

Cirad

Résultats et enseignements du projet REPARAC

Pedelahore P., Onguene N.A., Havard M., David O.. 2009. In : Atelier PCP-REPARAC "Innover pour améliorer les revenus des exploitations familiales et la production agricoles du Grand Sud Cameroun, 24-26 juin 2009, Mbalmayo, Cameroun. s.l. : s.n., 21 p.. Atelier PCP-REPARAC "Innover pour améliorer les revenus des exploitations familiales et la production agricoles du Grand Sud Cameroun", 2009-06-24/2009-06-26, Mbalmayo (Cameroun).

Le projet REPARAC vient renforcer les activités de l'IRAD. Il vise, comme son nom l'indique, le renforcement des partenariats dans la recherche agricole au Cameroun. Ces partenariats concernent tant les autres institutions de recherche, comme les universités, que les collaborations avec les acteurs de la société civile oeuvrant dans le développement agricole et rural (organisations de producteurs, élus locaux, ONG...). Ce projet vise également à favoriser la constitution de collectifs de recherche pluridisciplinaires permettant de croiser les disciplines techniques avec celles relatives à la sociologie et à l'économie. Ce projet vise aussi à promouvoir des méthodes et des thématiques de recherche nouvelles. Ces thématiques nouvelles se rapportent en particulier à la transformation et à la mise en marché des produits agricoles et au développement des services d'appui à l'agriculture (crédit rural, conseil agricole...). Cette communication fait le point sur les résultats obtenus par rapport à ces différents objectifs, et précise les enseignements que l'on peut en tirer pour de futurs projets similaires. Les analyses qui seront présentées dans cette communication ne font pas référence à un travail de recherche proprement dit sur une thématique bien circonscrite, mais souhaitent à ce stade simplement apporter leur contribution à une première valorisation des différents aspects de l'expérience du projet REPARAC. Il s'agit donc ici plus d'un exercice de type "rapport" que d'un projet d'article. Cette communication ne présente donc pas les références bibliographiques ou le cadre théorique et les outils méthodologiques mobilisés pour l'analyse des différents aspects et thèmes abordés dans cette communication. Signalons seulement que les sources d'information que nous avons mobilisées pour renseigner ces analyses se rapportent aux rapports d'activités et de missions de terrain et aux comptes rendus de réunions réalisés par la coordination du REPARAC ou les PRP. Les analyses faites portent sur les résultats obtenus par le projet REPARAC au niveau de cinq points principaux. Le premier se rapporte aux modalités de sélection et d'accompagnement des projets de recherche en partenariat ou PRP financés par REPARAC. Les analyses montrent qu'il apparait utile de pouvoir associer les avantages des dispositifs compétitifs (émulation, définition de thèmes prioritaires,...) et ceux de l'accompagnement institutionnel (développement des synergies, renforcement des compétences...) lorsque l'on souhaite faire évoluer un dispositif de recherche. Le second aspect aborde brièvement le fonctionnement des organes de pilotage et de suivi du projet REPARAC pour relever leur rôle indispensable à la conduite de ce genre de projet et leur fonctionnement satisfaisant. La troisième partie de cette communication analyse de façon plus précise la question du fonctionnement des collectifs des PRP qui sont pluri-institutionnels et pluridisciplinaires. Elle montre que si des interactions positives ont bien eu lieu dans le cadre de la plupart des PRP, pour d'autres, les logiques individuelles ou institutionnelles ont parfois fortement marqué, voire affecté, le fonctionnement de ces collectifs. Elle rappelle également que le fonctionnement de ce type de collectif met en jeu des processus de négociation et de décision couteux en temps et en moyens matériels. Cette communication montre enfin que l'émergence de nouvelles postures de recherche et de nouvelles compétences capables de développer des méthodes et des thématiques de recherche nouvelles constitue un processus long auquel un projet tel que REPARAC ne peut apporter qu'une réponse partielle. Ce document conclu qu'un certain nombre d'enseignements, de résultats et d'effets positifs ont été obtenus par le projet REPARAC. Il rappelle également que des projets de recherche-action dont la durée et les moyens sont limités ne disposent souvent pas à eux seuls de la capacité d'accompagner des processus d'innovation et de c...

Mots-clés : partenariat; recherche agronomique; projet de recherche; cameroun

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :