Publications des agents du Cirad

Cirad

De l'analyse des contraintes à la conception d'un système d'évaluation des performances d'un périmètre collectif irrigué : Fatnassa Nord, Kébili, Tunisie

Ghazouani W., Marlet S., Mekki I., Vidal A.. 2009. In : Hartani Tarik (ed.), Douaoui Abdelkader (ed.), Kuper Marcel (ed.). Economies d'eau en systèmes irrigués au Maghreb : Actes du quatrième atelier régional, 26-28 mai 2008, Mostaganem, Algérie. Montpellier : CIRAD, 10 p.. Atelier Régional du Projet Sirma. 4, 2008-05-26/2008-05-28, Mostaganem (Algérie).

Cette communication expose la méthode suivie pour mettre en place un système d'évaluation des performances d'un périmètre collectif irrigué, appliquée à une oasis au sud tunisien. Après avoir proposé une restructuration des déterminants de dysfonctionnement et des variables identifiées en relation avec le fonctionnement actuel du périmètre irrigué, on y expose la procédure d'acquisition des données. Le diagramme de classes distingue quatre ensembles de classes relatives aux exploitations agricoles, aux systèmes de culture, aux contraintes du milieu physique et aux irrigations. Les variables ont été renseignées et validées sur la base de mesures, d'observations de terrain, d'enquêtes et d'exploitation des données disponibles (plans parcellaires, rôle et feuilles du suivi journalier du tour d'eau). L'exploitation préliminaire des données montre, en premier lieu, un dysfonctionnement systématique du tour d'eau au cours de l'année agricole 2006-2007 où sa fréquence en saison estivale reste entre 70 et 30 jours pour les trois antennes d'irrigation. Les principaux déterminants de ces dysfonctionnements sont premièrement la surface irriguée qui est 1,12 fois supérieure à la surface officielle sur la base de laquelle est calculée la durée théorique du tour d'eau ; et deuxièmement la durée d'irrigation à la parcelle où la durée théorique fixée à 10 h/ha a été respectée pour seulement 12,84 % des parcelles élémentaires irriguées sur l'oasis. L'étude montre, ensuite, que la performance des palmeraies, exprimée en rendement du palmier dattier, présente une grande diversité et que le rendement total en dattes reste inférieur à 3 t/ha pour 40,88 % des parcelles irriguées et que seulement 34,28 % des parcelles ont un rendement supérieur à 10 t/ha. La base de données sera exploitée pour analyser et évaluer les déterminants de la performance des irrigations et des dysfonctionnements du tour d'eau, d'une part, et les déterminants de la performance des systèmes de cultures oasiens, d'autre part, tout en élaborant des indicateurs de performance du fonctionnement du périmètre oasien.

Mots-clés : périmètre irrigué; oasis; irrigation; gestion des eaux; tunisie

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :