Publications des agents du Cirad

Cirad

Un nouveau projet de recherches en Guyane sur la diversité des cacaoyers spontanés et des endophytes associés, et sur leur intérêt dans la lutte contre les maladies : dicacao

Lachenaud P., Thévenin J.M., Ducamp M.. 2010. In : 16th International Cocoa Research Conference. Proceedings : towards rational cocoa production and efficient use ofr a sustainable world cocoa economy. Lagos : Cocoa Producers' Alliance, p. 405-409. Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère. 16, 2009-11-16/2009-11-21, Bali (Indonésie).

Les cacaoyers spontanés de Guyane ont fait l'objet de plusieurs expéditions de prospections entre 1985 et 1995. Les nombreuses études menées sur le matériel collecté en ont montré l'originalité et l'intérêt potentiel dans la lutte contre la pourriture brune, contre le balai-de-sorcière et contre les mirides. il est donc important de caractériser l'ensemble des clones disponibles dans la core collection du Cirad à Sinnamary (200 clones) pour leur comportement vis-à-vis de certains bioagresseurs, tout en poursuivant l'enrichissement de la collection par des collectes de matériel sauvage dans de nouvelles zones. Un nouveau projet, " Dicacao ", financé par des fonds européens PO-Feder-Convergence (200820 Il), va permettre de mener à bien ces objectifs et ainsi d'identifier des clones utilisables dans la création de variétés durablement résistantes. Ce projet va aussi permettre d'obtenir des informations relatives à l'utilisation potentielle de la lutte biologique à l'aide de microorganismes d'origine locale. Le projet comporte trois volets: i) caractérisation exhaustive du matériel génétique spontané guyanais pour sa résistance à trois des principales maladies du cacaoyer (les pourritures à Phytophthora spp., le balai-de-sorcière dû à Moniliophthora perniciosa et le "mal de machete", dû à Ceratocystis cacaofunesta). Les clones résistants aux souches locales (et intéressants pour d'autres critères) seront transférés au Cirad à Montpellier pour l'évaluation de leur résistance à P. megakarya, et également à des souches très agressives de M. perniciosa originaires d'autres pays d'Amérique; ii) prospections complémentaires de matériel sauvage dans les bassins des cours supérieurs des rivières Tanpok et Euleupousing, et iii) isolement et étude (taxonomie et tests biologiques) de champignons endophytes présents dans une population naturelle de cacaoyers guyanais (crique Euleupousing). De tels organismes pourraient alors être utilisés en association avec d'autres méthodes de lutte dans le cadre d'une protection intégrée du cacaoyer vis-à-vis des maladies citées. La communication présente les buts du projet, l'état de l'art, l'apport des divers partenaires, détaille les protocoles suivis (méthodologie des prélèvements et des tests) et mentionne les premiers résultats acquis. (Texte intégral)

Mots-clés : theobroma cacao; endophyte; lutte biologique; ceratocystis fimbriata; moniliophthora; phytophthora; guyane française; france; moniliophthora perniciosa

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :