Publications des agents du Cirad

Cirad

Pratique du séchage artisanal de fruits et légumes dans le sud du Cameroun

Edoun M., Kuitche A., Marouzé C., Giroux F., Rabier J., Côte M., Kapseu C.. 2011. Fruits, 66 (1) : p. 25-36.

Depuis quelques années, le séchage des fruits et légumes à petite échelle connait un regain d'intérêt au Cameroun, que ce soit pour la vente locale ou pour celle d'exportation. Or, les transformateurs qui pratiquent cette activité ne sont pas satisfaits des séchoirs qu'ils utilisent. Matériel et méthodes. Dans ce contexte, nous avons réalisé une enquête de type semi ouvert auprès d'une cinquantaine d'unités de séchage installées dans les zones de Douala et de Yaoundé (Cameroun) afin de mieux identifier les difficultés qu'elles rencontrent. Les informations obtenues au cours de cette enquête ont été codifiées pour faciliter leur exploitation informatique. Nous n'avons conservé dans l'échantillon constitué que les entreprises travaillant à petite échelle (70 % de l'échantillon initial), c'est-à-dire traitant moins de 500 kg de produits frais par cycle de séchage. Résultats. L'analyse des résultats a montré que près de 45 % des unités étudiées ne possédaient pas de séchoir et que 70 % des séchoirs recensés dans les unités qui en étaient équipées étaient des séchoirs à gaz. Dans l'ensemble, près de 92 % de ces séchoirs sont des séchoirs à convection naturelle. Le modèle de séchoir connu est le modèle Atesta importé du Burkina Faso dont des variantes sont fabriquées localement. Il s'avère que ce modèle ne répond que partiellement aux besoins des utilisateurs et que les transformateurs locaux abandonnent de plus en plus ces séchoirs. Conclusion. L'état de lieux des activités de séchage à petite échelle des fruits et légumes dans le sud du Cameroun a fait apparaître que, malgré les différentes offres disponibles localement, le besoin en dispositifs de séchage répondant mieux aux attentes des utilisateurs reste très important. Ce besoin se traduit par une volonté d'acquérir des séchoirs présentant la capacité de traiter plus de 80 kg de produits frais durant un cycle de séchage de 10 h, et équipés d'un système de ventilation et de régulation des paramètres de séchage. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : enquête sur exploitations agricoles; enquête; petite entreprise; séchoir; séchage; légume; fruits tropicaux; fruits; cameroun

Thématique : Traitement et conservation des produits alimentaires; Machines et matériels agricoles

Documents associés

Article de revue