Publications des agents du Cirad

Cirad

Ecologie et contrôle des glossines et épidémiologie des trypanosomoses animales africaines

Bouyer J.. 2011. Montpellier : UM2, 63 p.. Habilitation à diriger des recherches -- Entomologie. Parasitologie.

Les glossines sont les vecteurs cycliques des trypanosomoses Africaines animales et humaines, qui représentent des contraintes majeures au développement des pays infestés. L'étude de l'écologie et du comportement des glossines ont contribué à mieux comprendre l'épidémiologie des trypanosomoses animales africaines (TAA) et à améliorer le contrôle intégré de ces vecteurs en Afrique de l'Ouest.L'écologie des glossines a été abordée initialement par la description phytosociologique de leur habitat, conduisant à une caractérisation des habitats favorables par télédétection puis à la cartographie des densités vectorielles et du risque de transmission cyclique des TAA au Burkina Faso. Ces cartes de risque ont été utilisées par des projets de développement pour cibler la lutte anti-vectorielle. Ces résultats sont également entrés dans l'élaboration d'une stratégie d'échantillonnage entomologique stratifié au Sénégal, qui a permis de définir précisément les limites d'une population de Glossina palpalis gambiensis ciblée par un projet d'éradication. Les études de génétique des populations, couplées à des protocoles de marquage-lâchers-recapture, ont permis d'inférer des paramètres démographiques (densité, dispersion) qui ont été utilisées pour l'élaboration des stratégies de lutte intégrée pour plusieurs projets de lutte nationaux en Afrique de l'Ouest (Burkina, Sénégal, Guinée). L'étude du comportement des glossines a été à l'origine de la découverte d'un comportement d'apprentissage trophique chez les glossines. De plus, un tropisme des ces dernières pour les extrémités des pattes des bovins a également été confirmé, permettant d'envisager l'utilisation d'une nouvelle méthode de lutte contre les glossines, le pédiluve insecticide, qui avait été développé initialement pour lutter contre la tique A. variegatum. Ce traitement ciblé des extrémités des pattes des bovins s'est en effet avéré efficace contre les glossines en conditions expérimentales et de terrain, et a également permis une réduction significative de l'incidence des TAA. Il a été adopté par deux projets de développement au Burkina Faso. Enfin, des suivis épidémiologiques mis en place dans la boucle du Mouhoun ont permis d'améliorer la compréhension de l'impact des changements environnementaux sur l'épidémiologie des TAA. Il est prévu de combiner l'ensemble des connaissances acquises sur les glossines riveraines en Afrique de l'Ouest pour mettre en place un modèle spatio-temporel de dynamique de population, visant à comprendre l'évolution de leurs métapopulations en paysage fragmenté. Ce modèle devrait permettre d'optimiser les stratégies de contrôle. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : bovin; trypanosomose; glossina palpalis; glossinidae; guinée; burkina faso; sénégal; afrique occidentale; glossina palpalis gambiensis

Thématique : Organismes nuisibles des animaux; Maladies des animaux

Documents associés

HDR

Agents Cirad, auteurs de cette publication :