Publications des agents du Cirad

Cirad

Antixenosis as a mechanism of cocoa resistance to the cocoa mirid, Sahlbergella singularis (Hemiptera: Miridae)

N'Guessan K.F., Lachenaud P., N'Goran J.A.K., Eskes A.. 2010. In : 16th International Cocoa Research Conference. Proceedings : towards rational cocoa production and efficient use ofr a sustainable world cocoa economy. Lagos : Cocoa Producers' Alliance, p. 1113-1119. Conférence Internationale sur la Recherche Cacaoyère. 16, 2009-11-16/2009-11-21, Bali (Indonésie).

Dix hybrides de cacaoyer, obtenus par des croisements entre des clones identifies comme sensibles ou résistants a la miride du cacaoyer Sahlbergella singularis dans des études antérieures parce qu'ils ont enregistre des dommages élevés ou faibles sur le terrain, ont été évalues en utilisant un test de choix en 2006 et 2007 pour la résistance aux mirides dans le laboratoire. Le test de choix a été base sur la comparaison entre l'attractivité de fragments de brindilles du même diamètre de différents génotypes de cacaoyer pour des nymphes de mirides au 4e stade nymphal et qui ont été privées d'alimentation pendant 24 heures. Les insectes ont pu s'alimenter pendant 24 heures, et les lésions sur les fragments des brindilles dues aux prélèvements alimentaires ont été comptées pour chaque génotype afin d'évaluer l'attractivité des différents génotypes. Neuf clones parentaux, dont 3 sensibles (ICS39, FC5, UF667) et 6 resistants (P7, UPA402, T60/887, NA32, T79/501, PA150) ont été évalues de façon similaire. Le catongo IFC372, sensible aux mirides, a été inclus dans le test. Les résultats ont montre des différences significatives (P<0,01) entre les 9 clones parentaux en 2006 et 2007 en ce qui concerne les lésions dues aux prélèvements alimentaires par les mirides. Des différences significatives (P<0,01) ont aussi été révélées entre les descendances hybrides en 2006 et 2007. Pendant ces deux années, les parents sensibles (IFC5, ICS39 et UF667) ont été notes comme sensibles dans le test de choix. De plus, les hybrides (ICS39XIFC5) obtenus par croisements entre les parents sensibles ont été notes comme sensibles pendant l'essai au cours des deux années. Une tendance similaire a été observée pour 4 parents prometteurs (T79/501, UPA402, NA32, et PA150) et leurs descendances hybrides (T79/ 501XUPA402, PA150XNA32), qui ont moins attire les nymphes de mirides dans le laboratoire. Ces résultats indiquent que l'antixenose, basée sur la préférence alimentaire, a joue un rôle au niveau des dommages observes sur le terrain. Les résultats indiquent aussi que l'antixenose peut être transmise des clones parentaux a leurs descendances.

Mots-clés : theobroma cacao; sahlbergella; côte d'ivoire; sahlbergella singularis

Documents associés

Communication de congrès