Publications des agents du Cirad

Cirad

Biaises in the estimation of size-dependent mortality models: advantages of a semiparametric approach

Vieilledent G., Courbaud B., Kunstler G., Dhôte J.F., Clark J.S.. 2009. Canadian Journal of Forest Research, 39 (8) : p. 1430-1443.

La relation entre taux de mortalité et taille des arbres présente une forme en U. Cette forme serait associée à une diminution de la mortalité due à la compétition pour les faibles diamètres, suivie d'une augmentation de la mortalité due à la sénescence et aux perturbations. La modélisation du taux de mortalité en fonction du diamètre est difficile, car la relation est fortement non-linéaire et car les données sont déséquilibrées, avec peu d'observations pour les gros arbres. Les fonctions paramétriques habituellement utilisées sont peu flexibles et sensibles à la répartition des données. Nous avons étudié la mortalité d'Abies alba Mill. et de Picea abies (L.) Karst. pour démontrer que l'estimation du taux de mortalité pour des diamètres extrêmes était biaisée lorsque l'on utilisait des fonctions paramétriques. Nous proposons une approche semi-paramétrique plus flexible pour représenter la relation entre mortalité et diamètre. Nous montrons qu'A. alba, l'espèce la plus tolérante à l'ombre, a un taux de mortalité annuel plus faible (2,75 %) que P. abies (3,78 %) pour de faibles DBH (<15 cm). Picea abies, plus sensible aux attaques d'insectes et aux coups de vent, a un taux de mortalité supérieur (jusqu'à 0,46 %) à A. alba (jusqu'à 0,30 %) pour les forts DBH (>=50 cm). (Résumé d'auteur)

Mots-clés : mortalité; modèle mathématique; picea abies; abies alba; suisse; france

Thématique : Méthodes mathématiques et statistiques; Physiologie végétale : croissance et développement; Production forestière

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :