et la transnationalisation de l'agriculture (sud-) africaine" />

Publications des agents du Cirad

Cirad

Le "production grabbing" et la transnationalisation de l'agriculture (sud-) africaine

Ducastel A., Anseeuw W.. 2011. Transcontinentales (10-11) : 16 p..

Au lendemain de l'apartheid, le secteur agricole sud-africain a connu un processus de dérégulation sans précédent, rompant ainsi avec le paternalisme étatique du régime précédent. Cette libéralisation agricole va se traduire par la montée en puissance de " macro-acteurs ", entre autres des grandes banques commerciales sud-africaines, sociétés d'ingénierie agricole et fonds d'investissement, comme acteurs moteurs du secteur. Celles-ci vont progressivement renforcer leur participation au sein des filières, et particulièrement dans le segment de la production primaire agricole. De nouveaux modèles de production et de financement (ex. : " pre-crop contract ") apparaissent dans lesquels ces acteurs contrôlent la totalité des filières où ils sont engagés. Il apparaît ainsi une mainmise par quelques macro-acteurs (souvent non-agricoles, à structures capitalistes) sur la production agricole, considérée comme une denrée de spéculation sur les marchés financiers (Safex à Johannesbourg, marché à termes de Chicago). Si d'une part cela pose des questions sur le statut des producteurs (qui deviennent des rentiers voire des salariés des établissements, ne possédant plus leur récolte, et ne sont pas impliqués dans le processus de prise de décision, constituant ainsi un nouveau " prolétariat agricole "), d'autre part ces nouvelles pratiques remettent en avant les questions de souveraineté alimentaire et de régulation agricole. Ces questions sont primordiales vu qu'en l'absence d'un modèle alternatif, cette conception du développement agricole devient à présent le paradigme de référence, en Afrique du Sud mais également en Afrique. Il est en effet adopté par les agences publiques de développement (Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique : NEPAD, Banque africaine de développement : AfDB) et est exporté par ces " macro-acteurs " dans le cadre de leur expansion économique sur le continent. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : modèle; entreprise privée; gouvernement; agriculture; changement structurel; développement agricole; politique agricole; propriété foncière; production alimentaire; agriculture commerciale; institution financière; secteur agricole; investissement; afrique; afrique du sud

Thématique : Investissements, financement et crédit; Economie et politique foncières; Agriculture - Considérations générales; Economie et politique agricoles

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :