Publications des agents du Cirad

Cirad

Impact de la maladie virale du swollen shoot du cacaoyer sur la production de cacao en milieu paysan à Bazré (Côte d'Ivoire)

Kouakou K., Kébé B.I., Kouassi N., Anno A.P., Aké S., Muller E.. 2011. Journal of Applied Biosciences, 43 : p. 2947-2957.

Objectifs : Evaluer l'impact de la maladie du swollen shoot du cacaoyer (CSSVD) dans des plantations paysannes naturellement infectées et caractériser les isolats viraux présents dans ces plantations. Méthodologie et résultats : Les observations ont été effectuées dans des cacaoyères atteintes de swollen shoot situées dans trois villages (N'zikro, Sokobakro et Kouamékro) de la sous-préfecture de Bazré au centre-ouest de la Côte d'Ivoire. Des mesures de dimensions et des comptages ont été réalisés dans les foyers, sur des cabosses et des fèves issues de cacaoyers avec symptômes de swollen shoot ainsi que de témoins sans symptômes et suffisamment éloignés des foyers. Pour chacun des échantillons prélevés de feuilles atteintes de swollen shoot, la les symptômes ont été décrits et la première partie de l'ORF3 du CSSV, amplifiée par les amorces de diagnostic a été séquencée.Les estimations ont montré que les cas de mortalité de cacaoyers dans les 5 parcelles des trois villages se sont élevés à plus de 30 000 cacaoyers représentant 23%. On a noté une diminution significative du nombre de cabosses (jusqu'à 54 % à N'zikro) et une réduction du poids des fèves (44 % à N'zikro, 35 % à Sokobakro et 33% à Kouamékro) sur les arbres atteints de swollen shoot comparativement aux cacaoyers témoins. L'analyse phylogénétique a mis en évidence uniquement la présence d'isolats du groupe B du CSSV dans toutes les parcelles d'étude. Conclusion et application : Cette étude, certes, réalisée dans un échantillon réduit de 5 parcelles, a montré que la maladie du swollen shoot a provoqué d'importants dégâts et constitue de ce fait un véritable désastre chez de nombreux cacaoculteurs du centre-ouest de la Côte d'Ivoire.. Il est donc impératif de mettre en place une stratégie de lutte efficace contre le swollen shoot en Côte d'Ivoire. L'une des solutions durables serait la sélection d'hybrides de cacaoyers résistants au virus intégrant à la fois les connaissances des méthodes de lutte agronomique, des vecteurs et de la diversité moléculaire du CSSV en Côte d'Ivoire. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : caulimovirus; virus des végétaux; theobroma cacao; côte d'ivoire; cacao swollen shoot virus

Thématique : Maladies des plantes; Culture des plantes

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :