Publications des agents du Cirad

Cirad

Normaliser au nom du développement durable

Alphandéry P. (ed.), Djama M. (ed.), Fortier A. (ed.), Fouilleux E. (ed.). 2012. Versailles : Ed. Quae, 197 p.. (Update sciences et technologies).

Présentation de l'éditeur : Nous assistons depuis quelques années à la prolifération de normes de " bonnes pratiques " sociales et environnementales encadrant de nombreux secteurs d'activité, au nom du développement durable. Longtemps cantonnée à la sphère de responsabilité des pouvoirs publics ou des instances professionnelles, la définition des bonnes pratiques fait désormais souvent appel à des modalités de co-construction avec la société civile, notamment dans le cadre de forums de concertation mobilisant des parties prenantes. Au sein de ces nouveaux espaces, structurés à différentes échelles, le dialogue s'instaure entre une variété d'acteurs : entreprises, ONG et associations diverses, représentants de communautés locales, etc. Cet ouvrage propose une lecture politique des processus de normalisation, en les abordant comme des technologies de gouvernement articulant des formes de savoirs et des relations de pouvoir. Les différentes études de cas rassemblées ici, portent sur des aires géographiques variées et s'appliquent aux secteurs agricoles, agroalimentaires et forestiers, qui demeurent parmi les plus dynamiques en matière de normalisation. Sommaire : Introduction générale. Enjeux politiques de la normalisation au nom du développement durable : Les dispositifs de normalisation, instruments de la " gouvernance globale " ; Les dispositifs de normalisation, archétypes de la gouvernementalité néolibérale ; Participation, délibération : les dispositifs de normalisation, instruments de la démocratie technique ; Les dispositifs de normalisation comme forme de (dé)politisation ; Présentation de l'ouvrage. Partie I. 1. Standards, risque et confiance dans le commerce à longue distance de produits agricoles à destination de l'Europe, une lecture historique à partir de Giddens (Benoit Daviron, Isabelle Vagneron) : La genèse des marchés (modernes) de matières premières agricoles, ou la construction de l'homogénéité ... et de l'opacité ; La nationalisation des marchés agricoles et l'internationalisation du commerce à longue distance ; De la contre-modernité à la modernité avancée : à la recherche de la transparence. 2. L'Alliance ISEAL, ambassadeur des standards volontaires. Émergence et affirmation d'un acteur politique transnational (Ève Fouilleux, Allison Loconto) : Régimes tripartites de standardisation et enjeux politiques ; L'Alliance ISEAL et ses macrostandards ; ISEAL en quête de légitimité : alliances et enrôlements. Partie II. 3. L'agriculture raisonnée, un échec ? La concurrence entre normes environnementales sur le marché des fruits et légumes (Antoine Bernard de Raymond) : La remise en cause des modes de production ; Vers l'agriculture raisonnée ; Concurrence entre normes et concurrence marchande. 4. Standards volontaires et action publique. Le rôle des environnementalistes français et britanniques dans la conduite des mesures agroenvironnementales (Gilles Allaire, Matthieu Ansaloni) : Les MAE et la réforme des politiques agricoles ; Une remise en cause inégale des consensus modernisateurs ; Une remise en cause inégale de l'emprise des professionnels sur les politiques agricoles nationales ; Les environnementalistes anglais : experts et praticiens ; Les environnementalistes français : des ressources fragmentées, une position marginale ; Conclusion : référence des politiques agricoles au développement durable et changement de régime de responsabilité. Partie III. 5. (Dé)politisation des standards dans les dispositifs de normalisation multiparties prenantes. Les cas du soja et de l'huile de palme (Emmanuelle Cheyns) : La prévalence du format des intérêts et d'une capacité volontaire libérale ; Les MSI à l'épreuve de la qualification du bien commun ; Les MSI sont-elles capables de prendre en compte les personnes affectées ? 6. La participation comme processus de construction d'une gouvernance environnementale globale : le cas du FSC (Stéphane Guéneau) : Étude de cas : le FSC, instance de démocratie délibérative ; Ancra...

Mots-clés : pays en développement; développement durable; organisation non gouvernementale; industrie alimentaire; environnement socioéconomique; impact sur l'environnement; politique de développement; commercialisation; qualité; norme; normalisation; certification; produit alimentaire; produit forestier; produit agricole; monde

Thématique : Commerce, commercialisation et distribution; Législation; Sociologie rurale et sécurité sociale; Conservation de la nature et ressources foncières

Ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :