Publications des agents du Cirad

Cirad

L'adoption de l'hévéa en Côte d'Ivoire. Prix, mimétisme, changement écologique et social

Ruf F.. 2012. Economie Rurale (330-331) : p. 103-124.

En Côte d'Ivoire, l'adoption de l'hévéa par l'agriculture familiale prend son essor alors que l'État s'est désengagé du secteur dès le début des années 1990. Pourquoi ? La question est traitée dans le centre-ouest du pays. Les projets, associant politiques publiques et secteur privé, jouent leur rôle, apportant information et capital. Puis le relais est pris par le marché, via la hausse des prix du caoutchouc, prix courant, prix constant, et prix relatif caoutchouc/cacao. La hausse des revenus des premiers adoptants de l'hévéaculture génère un effet d'imitation, renforcé par la conjonction du cycle de l'hévéa et les cycles de prix. L'étude montre aussi un mécanisme boserupien de l'innovation en interaction avec le contexte socio-politique. La pression migratoire use le milieu naturel. Des jachères dégradées se substituent à la forêt tropicale. Les planteurs villageois redécouvrent les difficultés de la replantation cacaoyère. L'hévéa apparait comme la meilleure solution pour remonter les revenus. Mais l'adoption de l'hévéa est aussi un enjeu de pouvoir et de négociation au sein de l'agriculture familiale entre autochtones et migrants, entre générations et avec de nouveaux acteurs. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : déboisement; migration; pression démographique; changement social; prix; revenu de l'exploitation; analyse économique; innovation; exploitation agricole familiale; theobroma cacao; hévéa; côte d'ivoire; déforestation

Thématique : Economie de la production; Economie familiale et artisanale; Economie et politique du développement

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :