Publications des agents du Cirad

Cirad

Bouturage du chêne-liège en forêt de la Maâmora (Maroc) : Comportement comparatif des clones et des semis en pépinière et en plantation

Mtarji B., Marien J.N.. 2011. Forêt Méditerranéenne, 32 (3) : p. 291-300.

Les forêts de chêne-liège, et en particulier la forêt périurbaine de la Maâmora, près de Rabat (Maroc) sont soumises depuis plusieurs décennies à de fortes pressions anthropiques. Il s'ensuit une dégradation accélérée des peuplements et une grave insuffisance de la régénération naturelle. De nombreux essais ont été entrepris par l'administration forestière pour trouver des solutions, en particulier au travers de la régénération assistée et du bouturage. Ces solutions ont été testées sur plusieurs années. Les résultats sont très probants et ont permis de lancer un programme efficace et à large échelle de rénovation de la subéraie marocaine. Les premières boutures racinées, produites en décembre 1993, ont permis, pour la première fois, l'installation d'essais pour étudier la rhizogenèse des boutures du chêne-liège et le comportement des clones comparé à celui des semis en plantation âgée de 7 ans. Cette étude est réalisée sur un matériel végétal provenant de pieds-mères de semis cultivés intensivement en pépinière. Les principaux résultats obtenus sont résumés comme suit : - les pieds mères ont montré une bonne réactivation au bouturage et à la taille de formation, avec une productivité moyenne de 4 boutures par prélèvement ; - le taux d'enracinement moyen global s'élève à 46%. Les boutures réagissent par la néoformation de 5 racines principales en moyenne ; - les prélèvements excessifs de boutures sur les pieds-mères affectent la vigueur de ces derniers et l'enracinement des boutures ; - les variations inter et intra clonales de l'enracinement sont discutées ???. - le taux de reprise des boutures en plantation est légèrement inférieur à celui des semis, mais la croissance moyenne des boutures et celle des semis sont similaires ; - les boutures racinées plantées, âgées de 7 ans, n'ont pas manifesté de signes de maturation. Elles sont d'une orthotropie normale. - le comportement des boutures et des semis en plantation est discuté ( ???. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : amélioration des plantes; multiplication des plantes; port de la plante; semis direct; enracinement; clone; bouturage; quercus suber; maroc

Thématique : Multiplication végétative des plantes; Physiologie végétale : croissance et développement; Génétique et amélioration des plantes; Façons culturales; Production forestière

Documents associés

Article de revue