Publications des agents du Cirad

Cirad

Les volailles pour un contrôle biologique des adventices dans les vergers

Lavigne A., Dumbardon-Martial E., Lavigne C.. 2012. Fruits, 67 (5) : p. 341-351.

Du fait des conditions tropicales humides, le contrôle des adventices est un poste important et permanent dans les dépenses d'un producteur de fruits aux Antilles. La pratique du désherbage chimique est à ce jour la plus économique, mais l'utilisation récurrente d'herbicides dans les vergers de la Martinique conduit à une érosion des sols et à une pollution des eaux. Pour pallier l'usage d'herbicides, nous avons testé l'association de volailles à un verger productif afin d'en contrôler l'enherbement. Matériel et méthodes. Le dispositif a été installé sur une parcelle de 700 m2 subdivisée en sept placettes de 100 m2. Deux placettes ont constitué les traitements témoins ; elles ont été fauchées à la débroussailleuse. Chacune des cinq autres placettes a été soumise au pâturage de 5 oies pendant une semaine, puis au pâturage de 20 poulets pendant la semaine suivante, puis laissée sans volailles pendant trois autres semaines. Trois cycles de telles rotations ont été observés. La production de biomasse par groupe botanique (poacées, cypéracées et autres) dans les placettes expérimentales a été mesurée chaque semaine pendant les trois cycles (4 mois). Une fois par mois l'indice de recouvrement par groupe botanique a été relevé. Résultats. La biomasse totale de la strate herbacée a diminué sur les placettes pâturées, ce qui a permis le contrôle biologique des adventices pendant quatre mois. La diversité floristique a diminué à cause de la sélection opérée par les volailles pour leur alimentation et le couvert s'est homogénéisé par l'augmentation du pourcentage de la biomasse des cypéracées dans la biomasse totale. Cette famille peu appétible pour les volailles s'est ainsi étendue sur toutes les placettes pâturées. Discussion. Le pâturage des volailles, des oies en particulier, s'est révélé être une méthode efficace pour la maîtrise de l'enherbement en verger. Cependant, dans le cas d'une forte proportion d'espèces non appétibles dans la strate herbacée, d'autres méthodes de désherbage devront être combinées. L'installation d'une couverture herbacée composée d'un mélange de plantes de couverture adaptées à l'association verger et volailles ainsi qu'une meilleure gestion de la rotation des animaux devront être envisagées pour optimiser cette technique. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : pâturage; mauvaise herbe vivace; plante pérenne; verger; oie; volaille; méthode de lutte; lutte biologique; lutte intégrée; désherbage; psidium guajava; martinique

Thématique : Mauvaises herbes et désherbage

Documents associés

Article de revue