Publications des agents du Cirad

Cirad

Techniques forestières et innovations dans les opérations de reboisement

Bellefontaine R., Malagnoux M., Ichaou A.. 2012. In : Dia Abdoulaye (ed.), Duponnois Robin (ed.). La grande muraille verte : capitalisation des recherches et valorisation des savoirs locaux. Marseille : IRD [Marseille], p. 431-467.

Le projet de la Grande Muraille Verte (GMV) s'est fixé plusieurs objectifs ambitieux, dont celui de réaliser l'installation et la mise en valeur intégrée d'espèces végétales à valeur économique adaptées à la sécheresse, de systèmes de production agricoles et d'autres activités génératrices de revenus. En conséquence, dans ce chapitre, après un rapide état des lieux de 1965 à 2000 retraçant les principaux acquis et les échecs relatifs à la recherche-développement dans le domaine (agro)forestier en régions arides et semi-arides, nous insisterons sur les succès récents des douze dernières années. Il serait souhaitable que ces réussites soient assimilées par les décideurs qui géreront, dans leurs pays respectifs, le développement de systèmes de production agro-sylvo-pastoraux intégrés liés à la GMV. Dans ce cadre, diverses recommandations sont émises à la fin de ce chapitre. Elles permettront aux responsables de s'imprégner des difficultés qui les attendent pour ériger cette GMV. Rédigé par des forestiers, écologues et agroforestiers, ce chapitre fait rapidement le point des avancées dans le domaine des arbres hors forêt, des jachères et parcs agroforestiers, de l'aménagement simplifié permettant la création de marchés ruraux de bois-énergie et la gestion décentralisée des forêts et autres espaces forestiers, de l'évolution de la lutte contre l'érosion, de la restauration de la fertilité des sols, et de la stabilisation des dunes. Sans modernisation importante et très rapide de l'itinéraire technique de production de plants, sans amélioration du fonctionnement des pépinières, la GMV risque de se solder par des déboires, immédiats ou décalés dans le temps du fait d'une croissance juvénile perturbée, suivie de mortalités. Des études vitales et encore très peu répandues dans la zone sahélienne devront aborder en priorité l'analyse des micro-organismes telluriques qui vivent en symbiose avec les ligneux et divers aspects liés à la domestication des espèces économiquement importantes (fruitiers, arbres fourragers, bois d'oeuvre), notamment les nouveaux outils moléculaires fiables pour l'évaluation de la diversité génétique, la quantification des flux de gènes et la structuration des populations, ainsi que les itinéraires techniques les plus adaptés pour multiplier végétativement les meilleurs clones. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : agent de lutte biologique; réutilisation des eaux; eau usée; domestication; lutte antiérosion; multiplication végétative; agroforesterie; gestion des ressources naturelles; régénération naturelle; régénération artificielle; reconstitution forestière; système agrosylvopastoral; aménagement forestier; zone semi-aride; zone aride; plante ligneuse; arbre; afrique; sahel; reboisement

Thématique : Foresterie - Considérations générales; Conservation de la nature et ressources foncières; Ressources en eau et leur gestion; Erosion, conservation et récupération des sols

Documents associés

Chapitre d'ouvrage