Publications des agents du Cirad

Cirad

Influences des pièges sur la réitération et la sexualité des utriculaires aquatiques : cas d'Utricularia gibba et U. stellaris (Lentibulariaceae)

Ranarijaona H.L.T., Nantenaina D.A., Andrianasetra G.S., Barthélémy D., Caraglio Y., Edelin C.. 2010. Malagasy Nature, 4 : p. 17-31.

Les pièges jouent un rôle primordial dans l'apport des éléments nutritifs chez les utriculaires en capturant les proies. Un suivi du dynamisme de croissance et l'architecture des deux espèces d'Utricularia : U. stellaris et U. gibba, dans deux sites d'expérimentations (le marais de Mangatsa Mahajanga et en cuvettes) et une collecte des individus qui vivent dans le même marais, ont permis de savoir 1) la corrélation entre le nombre de pièges avec la taille des feuilles, le nombre de réitérés et le nombre de fleurs, surtout chez U. stellaris ; 2) l'apparition des pièges et leur rentabilité exigent des conditions écologiques en équilibre avec la végétation et la microfaune. L'observation au microscope optique du piège, de la tige et la feuille des deux espèces a montré que l'épiderme des utriculaires aquatiques est recouvert de glandes de forme et d'emplacement différents. L'efficacité des pièges est limitée par la pauvreté en microorganismes dans le milieu. Cependant, l'intervention des glandes dans la croissance des utriculaires est discutée. Les diversités morphologique et anatomique, l'abondance des glandes sur l'épiderme en plus des pièges, leurs fonctions à la place des racines, montrent l'évolution convergente des utriculaires par rapport à d'autres angiospermes. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : prédation; anatomie végétale; développement biologique; piège; plante carnivore; lentibulariaceae; madagascar; utricularia stellaris; utricularia gibba

Thématique : Physiologie végétale : croissance et développement; Anatomie et morphologie des plantes; Physiologie végétale : reproduction

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :