Publications des agents du Cirad

Cirad

Détection des études des communautés bactériennes du cytoplasme sporal des mycorhizes à arbuscules provenant de sols acides à toxicité aluminique et manganique du Cameroun

Ngonkeu E.L.M., Chaintreuil C., Bournaud C., Lebrun M., Thé C., Amougou A., Boyomo O., Djocgoué P.F., Prin Y., Dreyfus B., Moulin L.. 2012. In : INRA ; SFP ; IRD. 10èmes Rencontres plantes-bactéries, Aussois, France, 30 janvier-03 février 2012. s.l. : s.n., p. 84-84. Rencontres plantes-bactéries. 10, 2012-01-30/2012-02-03, Aussois (France).

Récemment, des bactéries ont été détectées dans le cytoplasme sporal de certains champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA). En général représentées par l'espèce Candidatus Glomeribacter gigasporarum (CGg) (Biancotto et al., 2003, Salvioli et al., 2008), ces bactéries présentes dans les spores sont des endosymbiotes obligatoires de Gigaspora margarita (Gim) en particulier, et auraient un rôle majeur dans la croissance du champignon dans les premières étapes de la symbiose avec la plante (Lumini et al., 2007). L'objectif de cette étude est de comparer les communautés bactériennes des spores de Gim provenant de zones géographiques du Cameroun contrastées par rapport à la toxicité des sols (aluminique ou manganique, impactant fortement la croissance de plantes), afin d'étudier l'impact de ces stress sur ces communautés et leur possible rôle dans l'adaptation du champignon. Les spores de Gim isolées de différents sites du Cameroun à toxicité Al et Mn ont été purifiées et utilisées pour la détection directe des bactéries à l'intérieur du cytoplasme. L'amplification de l'ADNr 16S (amorces universelles ou spécifiques de taxons bactériens) couplée aux observations des spores au microscope confocal, ont révélé la présence de trois groupes de bactéries: CGg, Burkholderia et des Firmicutes, dont la répartition varie en fonction du site d'origine des spores. Une très faible abondance des CGg a été observée dans les spores de Gim isolés des sols acides (1/20 à 1/200 par rapport à l'espèce de référence Gim BEG34 provenant de sol tempéré). En revanche, cette faible abondance de CGg s'accompagne d'une forte présence des Burkholderia et des Firmicutes, qui semblent montrer un potentiel intéressant dans la tolérance des spores de CMA aux sols acides. En effet, une germination rapide des spores (2 jours) et une croissance importante des hyphes (> 80011m) ont été observées et mesurées sur milieu gélosé (0,7%) à pH 4 et contenant des concentrations en Al (600 µM) et Mn (600 µM). L'étude des relations fonctionnelles entre bactéries et champignons au cours de la symbiose, ainsi que l'impact de l'inoculation de spores contenant ces populations d'endobactéries sur la symbiose mycorhizienne avec le maïs, en fonction de la toxicité du substrat, est en cours.
Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :