Publications des agents du Cirad

Cirad

Conservation et valorisation de la diversité des légumes sous-utilisés à l'île de la Réunion

Roux-Cuvelier M.. 2010. In : AUF - BIOVEG Réseau de chercheurs Biotechnoloige, améliroation des plantes et sécurité alimentaire. XIIèmes Journées scientifiques des chercheurs du réseau. Livret des résumés, 27-29 septembre 2010. s.l. : s.n., p. 47-47. Journées scientifiques du Réseau AUF BIOVEG. 12, 2010-09-27/2010-09-29, Cluj-Napoca (Roumanie).

À la Réunion et dans les îles du sud-ouest de l'Océan Indien, de nombreuses espèces potagères sont cultivées traditionnellement à l'échelle locale pour un usage alimentaire et/ou médical. Sur le plan des ressources génétiques, ces légumes constituent un réservoir de diversité important, mais sont peu ou mal valorisés. Leur méconnaissance et l'absence d'organisation pour les conserver entraîne un risque important de perte de cette diversité. De plus, la standardisation des modes alimentaires de plus en plus copiés sur le modèle occidental accentue l'abandon de ces espèces. Cependant, dans un contexte global d'amélioration de la qualité de l'alimentation et de diversification des productions légumières, ces espèces présentent à nouveau un grand intérêt sur le plan économique. De plus, à la Réunion, la diversité de ces espèces se révèle être le reflet du peuplement humain de l'île ce qui leur confère une forte valeur patrimoniale. Un premier travail de collecte, de caractérisation et d'analyse de la diversité génétique a permis d'identifier 23 espèces à multiplication sexuée et 10 à multiplication végétative et a montré une forte variabilité interspécifique mais une faible variabilité intraspécifique. Des méthodes classiques de conservation ex situ comme la conservation de semences en chambre froide à hygrométrie contrôlée ou la reconduction au champ pour des espèces à multiplication végétative ont été mises en place. Cette collection de légumes sous-utilisés est aujourd'hui intégrée au Centre de Ressources Biologiques "VATEL" labellisé par le GIS IBISA mi 2009. Dans ce contexte et afin d'assurer la sécurisation de ces ressources génétiques, des protocoles de cryoconservation de semences mises au point pour le café par l'IRD (Institut de Recherche et de Développement) ont été adaptés pour les espèces de légumes à multiplication sexuée. Ces travaux sont réalisés dans le cadre du projet CRYOVEG. Des travaux sont en cours de développement pour les espèces à multiplication végétatives.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :