Publications des agents du Cirad

Cirad

GAMOUR Gestion agroécologique des mouches des légumes à la Réunion. Actes du séminaire final : restitution, bilan et perspectives, Saint-Pierre, 21-24 nov. 2011

Deguine J.P. (ed.). 2011. Saint-Denis : Projet ePRPV, 188 p.. Séminaire final du projet GAMOUR, 2011-11-21/2011-11-24, Saint-Pierre (Réunion).

Gamour est un projet de protection agroécologique des cultures, mené de 2009 à 2011 à La Réunion. Son but principal fut d'évaluer le transfert en milieu producteur d'une méthodologie innovante co-conçue pour la gestion des mouches ravageant les cucurbitacées. Le projet a réuni 21 agriculteurs " conventionnels " dans trois zones pilotes de l'île et quatre agriculteurs biologiques, sur une surface totale d'environ 50 ha de maraîchage dont une fraction variable de 10-20% était cultivée en cucurbitacées. Le séminaire final a eu lieu à La Réunion, à St-Pierre, du 21 au 24 novembre 2011. Il fut l'instance de la restitution globale du projet, où tous les résultats scientifiques, techniques et socio-économiques ont été présentés à un auditoire constitué de scientifiques, d'étudiants, de professionnels de l'agriculture, de représentants des collectivités territoriales et des institutions nationales...ou tout simplement de curieux intéressés par l'avenir de l'agriculture. Plus encore, ces résultats ont pu être débattus et comparés à d'autres situations à l'étranger, grâce à la présence de collègues venus de Hawaii, Maurice et Madagascar, et d'agronomes venus de France métropolitaine et de Mayotte. Le bilan final du projet Gamour est plus qu'encourageant. Il montre que les agriculteurs " pilotes " ont volontiers participé à la conception, puis à la mise en oeuvre de la méthodologie Gamour. La grande majorité d'entre eux s'est déclarée satisfaite à la fin du projet, en stoppant quasi-totalement leurs traitements insecticides sur les cultures sans aucune augmentation des pertes de production, voire même, dans certains cas, en constatant une augmentation des rendements. La prochaine étape post-projet est de préparer le transfert de la méthode Gamour aux autres 2000 maraîchers enregistrés à La Réunion. Cette tache est principalement du ressort des organismes de développement agricole. Ils peuvent s'appuyer sur les recommandations techniques Gamour, compilées dans deux guides techniques, en format livret de poche et DVD vidéo, pour la formation des agriculteurs. Le présent compte rendu a pour objectif de faire partager cette expérience Gamour à un public plus étendu. La plupart des résultats présentés dans ce livre ont été publiés par ailleurs. Le lecteur pourra en trouver une version plus détaillée dans la partie bibliographique. Les initiales et acronymes utilisés dans le texte sont réunis en fin d'ouvrage. En tant que chef de projet, je suis heureux que le projet Gamour ait pu être conduit jusqu'à son terme, avec de très bons résultats. Mais ceci n'aurait évidemment pas été possible sans le soutien et la participation des agriculteurs ainsi que de la soixantaine de personnes qui ont construit ce projet à différents niveaux. Parmi ces personnes, le coordinateur technique de la Chambre d'Agriculture Pascal Rousse a joué un rôle essentiel. La liste de tous ces participants est donnée dans le premier chapitre. Puissent-ils trouver ici l'expression sincère des remerciements des bénéficiaires du projet. Quant à vous, lecteurs, puissiez-vous trouver dans le compte rendu de ces résultats autant d'intérêt que nous avons eu de plaisir à les produire. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : agroécologie; méthode de lutte; lutte biologique; lutte intégrée; cucurbitaceae; horticulture; tephritidae; réunion; mouche des fruits

Thématique : Ravageurs des plantes; Systèmes et modes de culture

Documents associés

Actes de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :